La plateforme Maghribcom La plateforme Maghribcom

Afin de faciliter l'information relative à la mobilisation des compétences marocaines à l'étranger, le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la Migration a mis en place une plateforme Web ciblant de façon prioritaire la communauté marocaine expatriée qualifiée. Il s'agit notamment de rassembler sur la même plateforme les informations relatives aux plans et programmes nationaux en œuvre au Maroc, aux opportunités d'affaires et d'investissements, au programme de mobilisation de compétences mis en œuvre par le MCMRE en partenariat avec les différents acteurs nationaux, les pays d'accueil et les réseaux de compétences.

Cette plateforme permet également l'accès facile aux guides pratiques et aux annuaires thématiques ou géographiques élaborés par le Ministère et ses partenaires. 

Actualités Actualités

La Marocaine Asmaa Khaled auteure d’une première médicale

La Marocaine Asmaa Khaled auteure d'une première médicale

L'équipe hospitalo-universitaire du CHU d'Henri Mondor, à Paris, a réalisé pour la seconde fois en quelques mois une première médicale mondiale en matière d'hypnose. Elle a réussi plusieurs opération de chirurgie cardiaque lourde en remplaçant les anesthésiants par l'hypnose. Asmae Khaled, Franco-marocaine, née à Settat, anesthésiste réanimatrice a mis les patients en état de transe hypnotique pendant toute la durée de l'opération. En avril, elle avait déjà réussi à mener Alama Kanté à chanter pendant son opération des cordes vocales. Yabiladi l'a rencontrée, lundi 27 octobre, et s'est laissé hypnotiser. Yabiladi : Quelles sont les opérations de chirurgie cardiaque que vous avez réalisées sous hypnose avec l'équipe du CHU Henri Mondor ? Asmae Khaled : Sur les deux derniers mois nous avons appliqué l'hypnose à un type d'opération très lourde et je pense que c'est une première. Nous avons fait plusieurs opérations vasculaires qui consistait à implanter une endoprothèse valvulaire aortique en remplaçant les produits anesthésiants et vaso-constricteurs par l'hypnose. En d'autres termes, il s'agissait détruire la valve aortique calcifiée et la remplacer par une bioprothèse. Pourquoi avoir choisi d'employer l'hypnose plutôt qu'une méthode anesthésique classique ? Avec une procédure classique, les produits anesthésiants que nous utilisons et les vaso-constricteurs comportent des risques d'autant plus élevés pour le cœur d'un patient qui est déjà fragilisé. L'hypnose permet d'alléger la survenue de ces complications. Nous réalisons également une étude, dont les résultats ne sont pas encore certains, mais très prometteurs, sur les conséquences de l'arrêt cardiaque lié à l'opération. Pendant 5 à 8 minutes, le cœur cesse de fonctionner même si le sang continue de circuler dans le corps grâce à des machines. Je dis souvent que le patient meurt et ‘démeurt', puisque le cœur est arrêté puis redémarré. Sauf qu'à l'issue de l'opération, les patients sont souvent atteints de troubles cognitifs sans que l'on sache si c'est en raison de l'arrêt cardiaque ou de la nocivité des produits qu'on lui administre pendant l'anesthésie. Toujours est-il que sur la série d'opérations que nous avons effectuées sous hypnose, les patients semblent ne pas présenter ces troubles. Le 3 avril, vous avez participé à la réalisation d'une autre première médicale : retirer une tumeur sur les cordes vocales de la chanteuse d'origine guinéenne Alama Kanté tandis qu'elle chantait sous hypnose. Pourquoi l'équipe soignante a-t-elle choisi de procéder ainsi ? Le cas d'Alima Kanté présentait deux difficultés : d'une part la tumeur était placée sur les nerfs afférents, c'est-à-dire sur ce qui détermine la voix, or il n'était pas possible visuellement de distinguer l'une de l'autre. Le risque était de sectionner un nerf et qu'elle perde complètement la voix. D'autre part, en cas d'anesthésie générale, il faut intuber la patiente et même si l'on sait le faire avec beaucoup de soins, il reste toujours le risque théorique d'abimer les voies aériennes. L'équipe a donc choisi de faire simplement une anesthésie au niveau de la peau. Pour le reste, j'ai maintenu la patiente en état de transe hypnotique pendant toute l'opération. Quel a été votre rôle pendant l'opération de Alima Kanté Mon rôle a été celui d'une anesthésiste réanimatrice. Dans un entretien préparatoire, Alama Kanté m'a raconté des moments forts et heureux de sa vie. Elle m'a parlé de lieux et de personnes qui l'intéressent pour reconstituer des souvenirs agréables. Sur cette base, dès que nous sommes arrivées dans la salle d'opération, j'ai choisi pour elle une destination, le Sénégal, pour un voyage africain, un retour vers ses racines. En état de transe hypnotique, elle ne ressentait pas de douleur, mais certaines sensations de toucher. La piqure pour l'intraveineuse était une piqure de moustique. Quand le chirurgien a atteint les tissus profonds du cou, je parlais d'un collier de scène en noix de coco lourd et rêche. Elle avait souhaité revivre l'accouchement par césarienne de son fils, je l'y ai amené au moment où on extirpait sa tumeur. Il y avait comme ça une sorte de parallèle permanent entre son voyage hypnotique et la réalité de son opération. Qu'est-ce que cette opération avait d'exceptionnelle ? L'hypnose médicale s'emploie depuis de nombreuses années, y compris dans le cadre des anesthésies. Dans ce cas, c'est le fait d'avoir fait chanter Alama Kanté, pendant l'opération, pour ajuster le geste du chirurgien qui est exceptionnel. C'est les modulations, les altérations de la voix de la chanteuse qui ont guidé ses incisions et permis de faire la distinction entre la tumeur et la partie saine. A un moment donné, alors qu'elle chantait, Alama Kanté est devenue aphone pendant 3 à 4 minutes. Le chirurgien était en train de tirer sur la tumeur pour la retirer. C'était un moment de grande tension. Puis la voix est revenue, un peu éraillée et normale finalement. La patiente s'est même endormie profondément un moment. Après l'opération, elle m'a dit que dans son souvenir, elle était dans un « lit chocolaté » avec son fils ! Comment avez-vous appris l'hypnose ? Elle ne fait pas partie du cursus universitaire classique nulle part au monde bien qu'elle soit utilisée un peu partout. J'ai commencé à m'y intéresser dès la fin de mes études à la faculté de médecine de Casablanca. En participant à un séminaire sur l'hypnose, on m'a conseillé d'aller voir le docteur Aboubakr Harakat et c'était un très bon conseil ! C'est avec lui que j'ai commencé mon initiation, il y a 14 ou 15 ans, puis je suis allée me former en France à la méthode Erickssonienne. J'ai d'abord pratiqué comme médecin généraliste, puis comme médecin urgentiste, un peu, et enfin, comme anesthésiste réanimateur. J'ai travaillé au Maroc, puis au Sénégal et enfin en France depuis 6 ans. Je travaille avec l'équipe hospitalo-universitaire du CHU Henri Mondor depuis seulement 3 ans. Allez-vous pratiquer l'hypnose au Maroc également, ou former des praticiens ? C'est dans mes projets. Je suis marocaine de racine et je reviens régulièrement ici. J'échange avec le corps médical assez régulièrement et je suis souvent sollicitée. J'ai participé ainsi à plusieurs caravanes médicales dont la dernière à Laâyoune avec l'Association marocaine pour l'environnement et la santé, mais uniquement pour des consultations en tant que médecin généraliste, disons. J'aimerais venir au Maroc de façon ponctuelle pour pratiquer l'hypnose médicale. J'ai déjà quelques contacts, mais rien n'est encore fait. Je pourrais aussi former des praticiens pour un travail en continu, mais je n'en dirais pas plus.

Chirurgie cardiaque sous hypnose

Services Les professionnels de la logistique se réunissent à Casablanca

Services Les professionnels de la logistique se réunissent à Casablanca

Le Forum réunira près de 300 participants de tous les secteurs de l'industrie, de la distribution et de la prestation du transport et de la logistique. Logismed, GCL et Le Journal de la Logistique organisent, le 12 novembre à Casablanca, le Forum de la Logistique 2014, sous le thème : «Améliorez votre rentabilité grâce à votre logistique !». «Une logistique performante se doit de relever les défis quotidiens, notamment : la demande d'un choix élargi de produits (croissance du nombre de «références») ; des délais de livraisons écourtés (gestion optimisée des flux) ; des prix de plus en plus bas, et un niveau élevé de qualité de service et de satisfaction du client. Pour répondre à ces défis, le Directeur logistique doit concevoir et mettre en œuvre des organisations toujours plus agiles et plus performantes», notent les organisateurs. Le Forum de la Logistique 2014 est ainsi mis en place pour assister les participants dans cette démarche et apporter des réponses pratiques, des outils et des repères. Dans ce cadre, le Forum, qui réunira près de 300 participants de tous les secteurs de l'industrie, de la distribution et de la prestation du transport et de la logistique, sera marqué par des présentations conceptuelles et des pistes de réflexion ; des avis d'experts et des témoignages concrets ; des ateliers thématiques, des dialogues et des retours d'expériences. Le Forum a, par ailleurs, pour objectif de contribuer à l'amélioration de l'organisation logistique des entreprises opérant aussi bien sur le marché local qu'à l'international et, de ce fait, de leur compétitivité et leur rentabilité.

Services Les professionnels de la logistique se réunissent à Casablanca

مغربية تصل إلى قمة المجلس البلدي لـ"هالمستاد" السويدية

مغربية تصل إلى قمة المجلس البلدي لـ"هالمستاد" السويدية

تم أخيرا انتخاب المغربية هدى العلوي هاروني نائبة لرئيس المجلس البلدي لمدينة هالمستاد التي تقع غرب السويد، وذلك بعد الانتخابات العامة الأخيرة التي نظمت في السويد، وهو انتخاب اعتبرته هاروني بأنه "انتصار للمغرب". وكانت العلوي هاروني قد انتخبت سنة 2010 عضوا بالمجلس، وأصبحت أول سويدية من أصل مغربي تنتخب بمجلس محلي في هذا البلد الاسكندينافي، وفازت خلال الانتخابات المحلية التي جرت في هالمستاد بمنصب نائبة رئيس مجلس المدينة ومستشارة بالمجلس مكلفة بالملف الثقافي به. وقالت هاروني، وهي عضو في حزب المحافظين، "إن هذا الانتخاب يعني الكثير بالنسبة لي، ويشكل تكريسا للمجهودات التي بذلتها خلال مساري السياسي". ولا تخفي هاروني، التي غادرت المغرب سنة 2003 من أجل الاستقرار في السويد، طموحاتها بالنسبة لمدينة هالمستاد، حيث تؤكد نائبة الرئيسة الجديدة للمجلس البلدي أنها تهدف إلى تطوير المدينة، من أجل جذب المزيد من السياح وتعزيز جاذبية هالمستاد لدى المقاولات بغية خلق المزيد من فرص الشغل. وقالت العلوي هاروني، المنحدرة من مدينة مراكش، "طموحي هو أن نرى أيضا المدينة وقد أصبحت وجهة جامعية تمكن كل الطلبة السويديين والأجانب من الدراسة العليا أو استكمالها هنا"، مضيفة بالقول "نريد أيضا تطوير مستوى التعليم في المدينة من خلال توفير تعليم عالي الجودة، و نجعل من هالمستاد مجتمعا متجانسا عبر الاندماج الاجتماعي الجيد للأجانب". وأبرزت هاروني التي تعمل أستاذة للغة الفرنسية، أن "الفوز في الانتخابات ليس فقط انتصار شخصي، بل أيضا انتصار للمغرب، الذي أهديه على الخصوص لوالدي". وفي ما يتعلق بالوضع في حزب المحافظين، حيث غادر اثنان من شخصياته الكاريزمية الحياة السياسة بعد هزيمة الحزب في الانتخابات الأخيرة، وهما الوزير الأول ووزير المالية السابق فريديريك راينفيلدت، وأندرس بورغ، أبرزت هاروني أنه "من الصعب تعويضهما بالنظر إلى كاريزميتهما، والدور الذي لعباه". ومع ذلك، تؤكد هاروني أنه توجد شخصيات أخرى داخل الحزب يمكن أن تسير في نفس مسارهما من أجل تطوير الحزب، ومن ضمنهم انا كينبيرغ باترا، رئيسة مجموعة الحزب في البرلمان، والتي تتوفر على جميع المؤهلات لتصبح رئيسة جديدة للحزب. وانتقدت السويدية من أصل مغربي الحكومة الجديدة التي شكلها كل من الحزب الاشتراكي الديمقراطي وحزب الخضر، مضيفة أن "الحكومة الجديدة ضعيفة جدا، ومشروع الميزانية العامة المقترح يتضمن مقتضيات من شأنها إضعاف الاقتصاد وكبح جماح تطوره". ولاحظت أنه "ليس لديهم أي اقتراح لخلق فرص شغل جديدة، ومشروعهم للرفع من الضرائب سيؤثر سواء على أرباب العمل أو العمال"، وأن "من شأنه أن يجعل العديد من الأشخاص يفضلون عدم العمل وبالتالي سيجد أرباب العمل صعوبة في التشغيل". وقالت العلوي هاروني إنه " لا توجد في مشروع ميزانية الحكومة الجديدة سياسة حقيقية لقطاع الطاقة، ولا إجابات وافية حول مصير مطار بروما. ولا نجد أيا من المقترحات لاستقطاب استثمارات جديدة في القطاع الصناعي". وأضافت "لقد وجدت صعوبة في الاقتناع بأن الحكومة الجديدة ستبقى على قيد الحياة بعد هذه الميزانية المقترحة"، مضيفة أن "هناك مخاطر تتعلق بالتدبير المحتمل لهذه الحكومة". يذكر أن العلوي هاروني تمكنت، وفي وقت وجيز، من نيل الاحترام والتقدير داخل حزب المحافظين، ونقشت اسمها في مدينة هالمستاد، بحيث يتم تداوله بشكل كبير في هذه المدينة.

مغربية تصل إلى قمة المجلس البلدي لـ"هالمستاد" السويدية

Energie solaire : Le Maroc dans le Top 3 mondial des marchés les plus prometteurs

Energie solaire : Le Maroc dans le Top 3 mondial des marchés les plus prometteurs

Selon un rapport réalisé par le cabinet britannique "Concentrating Solar Power" (CSP), le Maroc est le 3ème marché le plus prometteur en matière d'énergie solaire. Le document, intitulé "The CSP Today Markets Reports Series 2015", a ainsi établi le classement des 6 pays au marché prometteur concernant l'énergie solaire. Et dans ce classement, le Maroc n'est devancé que par les Etats-Unis (1ers) et l'Inde (2ème), alors qu'il devance l'Arabie Saoudite (4ème), l'Inde (5ème) et les Emirats arabes unies (6ème). CSP explique que, en termes de prévisions, et vu les projets en cours, le Maroc devrait avoir en 2025 une capacité d'installation de l'énergie solaire d'environ 2 000 mégawatts.

Le Maroc dans le Top 3 mondial des marchés les plus prometteurs

Startup Weekend :Les femmes entrepreneurs à l’honneur

Startup Weekend :Les femmes entrepreneurs à l'honneur

Au programme : 54 heures d'action et d'innovation, pour une expérience éducative de qualité aux jeunes porteurs d'idées entrepreneuriales. La tournée Startup Weekend Maroc 2014, revient avec une 7e escale à Casablanca, avec un programme spécial. En effet, Startup Maroc, en partenariat avec le programme «Min Ajliki» de l'APEFE Wallonie Bruxelles et le programme «Jeunes au travail» de l'OIT, organise la 1ère édition de «Startup Weekend Casablanca Women». Une édition dédiée aux jeunes femmes entrepreneurs, qui se déroulera au Technopark Casablanca, du 14 au 16 novembre prochain. Les femmes porteuses de projets auront donc 54 heures pour créer des startups viables et collaborer avec des individus ayant les mêmes aspirations, mais à l'extérieur de leurs cercles habituels, tout en étant coachés par des experts et des entrepreneurs reconnus. Le programme se déroulera comme suit : les porteurs de projet présentent, le premier jour, leur idée à l'assemblée (public, mentors et jury) en 1 minute. L'objectif est de rassembler des équipes pluridisciplinaires de volontaires autour de leur concept. Le weekend est ensuite consacré au travail acharné des dream-teams pour trouver leur business model, et tester leur produit auprès de clients potentiels, tout en étant aidées par des coachs et des experts. Enfin, lors dernier jour les équipes présenteront leur projet au jury pour tenter de remporter le titre de meilleur projet du weekend. «Que les participants cherchent des avis sur une idée, un co-fondateur, des compétences particulières ou une équipe entière pour les aider à réaliser leur projet, les Startup Weekends leur offrent l'environnement parfait pour tester leurs idées et faire leurs premiers pas dans le lancement de leur propre projet», affirme Startup Maroc.

Les femmes entrepreneurs à l'honneur

Le 11e Concours international de piano S.A.R. la Princesse Lalla Meryem bientôt à Rabat

Le 11e Concours international de piano S.A.R. la Princesse Lalla Meryem bientôt à Rabat

Sous la Présidence d'Honneur de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, la onzième édition du Concours international de piano S.A.R. la Princesse Lalla Meryem se tiendra, du 1er au 7 novembre à Rabat, indique vendredi un communiqué de l'association «Les Amitiés musicales», organisatrice de cette manifestation culturelle biennale. Créé en 1994 à Meknès, le Concours célèbre cette année ses vingt ans d'existence. L'association «Les Amitiés musicales», organisatrice de cet évènement avec l'appui de nombreux partenaires, agit dans le but d'atteindre un objectif commun : apporter une modeste contribution à la formation pianistique des jeunes. Cette onzième édition réunira une centaine de pianistes d'Algérie, d'Allemagne, d'Autriche, de Belgique, du Brésil, de Bulgarie, de Corée, d'Espagne, des États-Unis, de France, de Hongrie, d'Italie, du Japon, du Liban, du Maroc, de Norvège, de Pologne, du Portugal, de Roumanie, de Russie, de Tunisie et du Vietnam. Cette édition-anniversaire soufflera sa vingtième bougie et organisera parallèlement aux épreuves du Concours, un concert inaugural assuré par des pianistes ex-lauréats et une cérémonie de clôture avec, pour la première fois au Maroc, un concert-évènement exceptionnel avec quatre pianos sur scène.

Le 11e Concours international de piano S.A.R. la Princesse Lalla Meryem bientôt à Rabat

Global Entrepreneurship Summit 2014: Le business mondial s’invite à Marrakech

Global Entrepreneurship Summit 2014: Le business mondial s'invite à Marrakech

Plus de 3.000 participants de 50 pays débattront des nouveaux leviers de création d'entreprise dans la région. Un espace sera dédié aux entreprises africaines les plus innovantes. L'entrepreneuriat des jeunes et des femmes sera à l'honneur, lors de la 5e édition du Sommet global de l'entrepreneuriat (GES) 2014 qui aura lieu du 19 au 21 novembre à Marrakech. Cette «agora mondiale» organisée conjointement par le Maroc et les États-Unis, se veut une plateforme d'échanges et de débat autour des potentialités de la région en matière d'initiative entrepreneuriale. Voilà qui témoigne du rôle que le royaume joue désormais dans son environnement méditerranéen et en Afrique. Un leadership porté par le souverain qui n'a eu de cesse de mettre l'accent sur l'intégration des jeunes et des femmes dans le développement humain. Dans le même esprit, le président américain, en annonçant la création de ce forum en 2009, avait affirmé qu'entreprendre est l'un des leviers de développement les plus puissants pour améliorer la situation économique et le niveau de vie des populations. Dès lors, il fallait doter les entrepreneurs des compétences nécessaires pour faire face à la concurrence et prospérer dans un monde de plus en plus compétitif. Le Maroc s'est, justement, investi dans une politique volontariste d'encouragement de l'auto-emploi. Les résultats commencent à se faire sentir, mais il faut redoubler d'effort pour avoir un effet de masse et prétendre à un vrai modèle marocain, comme cela est le cas pour le développement humain. La première édition du GES a eu lieu en 2010 à Washington. Le forum s'est déplacé à Istanbul en 2011 pour jeter l'encre à Dubaï en 2012 et à Kuala Lumpur (Malaisie) en 2013. Cette cinquième édition, qui se tiendra à Marrakech, est la première en terre africaine depuis la création de l'événement. Il faut savoir qu'il s'agit là d'une évolution naturelle des choses eu égard à l'intérêt grandissant que les États-Unis accordent au continent africain où la croissance franchit un nouveau palier, celui de l'inclusion, par laquelle la population commence à profiter petit à petit des fruits du développement. En atteste le choix de la thématique qui sort des sentiers battus de la simple rhétorique, «exploiter la puissance de la technologie en faveur de l'innovation et l'entrepreneuriat». À Marrakech, un espace dédié, le «Village de l'innovation», sera installé où les entrepreneurs les plus innovants d'Afrique présenteront leurs produits, prendront part à des débats et établiront des partenariats transfrontaliers fructueux. Plus de 3.000 personnes en provenance de plus de 50 pays sont attendues à Marrakech pour échanger, débattre et créer de nouvelles opportunités de partenariat et de business. Des femmes et des hommes d'affaires, des diplomates, des officiels, des porteurs de projets, des experts en entrepreneuriat, des représentants de fonds d'investissement, d'institutions financières, d'ONG, d'universités seront ainsi de la partie. Les femmes entrepreneurs à l'honneur À l'occasion de la 5e édition du «Global Entrepreneurship Summit 2014», qui se déroulera à Marrakech les 20 et 21 novembre prochain, sous le thème : «Exploiter la puissance de la technologie pour l'innovation et l'esprit de l'entreprise», le secrétaire d'État américain, John Kerry a adressé un message vidéo diffusé sur internet (voir www.leseco.ma). Ce dernier a affirmé combien l'entrepreneuriat était important pour les jeunes, le qualifiant même de moteur essentiel de prospérité et de liberté. Il souligne que, cette année, ce sommet accordera une attention particulière aux femmes entrepreneurs et le financement de leurs entreprises. Organisé pour la première fois dans un pays arabo-africain, l'événement réunira plus de 3.000 entrepreneurs.

Le business mondial s'invite à Marrakech

Les entreprises marocaines face à l’international

Les entreprises marocaines face à l'international

Pour la seconde année, le Baromètre du Développement International marocain a permis de faire une radiographie du développement international des entreprises marocaines avec notamment un focus sur l'Afrique. Si l'international avance, les défis sont encore nombreux. Les dernières années ont été marquées par un tournant dans le développement international : si durant des décennies les sociétés émanant des pays de l'OCDE ont dominé le débat, les années 2000 ont vu l'arrivée d'acteurs de pays plus émergents. Dans ce contexte, le Maroc s'est orienté vers une ouverture de son économie. Le Maroc dispose d'atouts incontestables : un environnement politique et économique stable ; des stratégies de développement ambitieuses ("Maroc Export Plus", "Pacte national pour l'émergence industrielle", "Plan Maroc Vert", "Vision 2020 pour le tourisme"…) ; un ensemble de facteurs de développement compétitifs, un environnement des affaires favorable, des infrastructures qui s'adaptent aux normes internationales. Cependant l'international reste une aventure nouvelle pour la plupart des entreprises du royaume. Le commerce extérieur est un véritable levier de développement économique et social pour le Maroc. Si le développement international est une activité en expansion, il l'est particulièrement au sein des grands groupes marocains et reste encore une préoccupation secondaire pour les petites et moyennes entreprises du Royaume. Dans un contexte d'ouverture de l'économie marocaine sur l'international, plus de 52 % des entreprises interrogées considèrent que le développement international est l'un des 3 axes stratégiques de l'entreprise. Les investissements sont dans une phase ascendante puisque 6 entreprises sur 10 envisagent d'investir autant ou plus d'une année sur l'autre, tout en augmentant les projets de développement à l'international. L'enjeu de l'international pour les entreprises marocaines La lecture de la presse économique marocaine confirme l'importance croissante de l'international pour les entreprises marocaines. Les régions du monde ciblées par les entreprises sont révélatrices de leur stratégie de développement commercial. Tous les secteurs d'activité sont concernés, avec les exemples de Maroc Telecom, du groupe Alliances et de CIMAT (Ciments de l'Atlas) pour le BTP, JLEC pour l'énergie, le secteur minier avec le groupe Managem, L'OCP pour l'industrie, le secteur bancaire Attijariwafa Bank, la BMCE ou la BCP, le secteur pharmaceutique, avec l'entreprise Sothema, ou encore les assurances avec le groupe marocain Saham. Au global, le poids conséquent de l'international pour les entreprises marocaines est sans conteste confirmé : le développement international devient un axe stratégique de premier ordre, une des 3 priorités stratégiques pour 53 % du panel ; une des 5 priorités stratégiques pour 82 % des répondants. Les nouvelles frontières pour de nombreuses entreprises de notre panel sont les pays voisins du Maroc, l'Afrique du Nord (75 %) et l'Afrique subsaharienne (55 %). L'enjeu pour les entreprises marocaines est de se distinguer de leurs concurrentes à l'international, en mettant en avant leurs propres atouts, en premier lieu cette proximité géographique et le partage d'une culture et d'une histoire africaine commune. Le Maroc fait face à un certain nombre de défis en matière de commerce extérieur, comme l'illustrent ces trois recommandations émises par l'Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) : - Agir sur l'industrialisation : le Maroc s'est désindustrialisé, en faveur d'activités au retour sur investissement plus important tel que l'immobilier. Relancer l'industrialisation dans le pays serait ainsi une incitation à l'export. - Prendre conscience de ses atouts et agir sur la valeur ajoutée des produits : le Maroc se doit de limiter les intermédiaires commerciaux qui récupèrent cette valeur ajoutée à leur compte. Certains produits du terroir marocain, prisés dans le monde entier, tels que l'huile d'argan, l'huile d'olive, l'eau de rose, etc. sont souvent vendus en vrac à l'international, alors qu'un effort fait sur le packaging de ces produits démultiplierait leur valeur à l'export. - Investir dans le capital humain : l'enjeu d'éducation est majeur, car cette formation permettra à moyen terme la création de valeur sur les produits et services marocains. La dimension humaine peut ainsi être perçue comme s'inscrivant dans une véritable logique de compétitivité, et devenir un avantage concurrentiel pour le Maroc. Les tendances de l'internationalisation vers l'Afrique Depuis plus d'une décennie, l'Afrique est devenue une destination prisée par les investisseurs, avec une croissance notable des investissements non liés aux matières premières. Le Maroc, en sa qualité de "hub" et de porte d'entrée vers le reste du continent africain, bénéficie d'une position stratégique clé pour y investir. Le renforcement de la coopération politique et économique entre le Maroc et le continent africain se matérialise par les visites du Roi Mohammed VI dans les pays subsahariens et la signature de nombreux accords et de conventions bilatérales avec ces pays. Le souverain s'est personnellement engagé dans une "Vision du Maroc en Afrique", qui va bien au-delà de simples relations diplomatiques entre les pays. Le Maroc est également amené à jouer le rôle de plateforme d'échange entre les pays africains et les grandes puissances mondiales. Dans cette coopération triangulaire, le Maroc dispose d'atouts importants pour être un partenaire crédible et accompagner les investissements américains en Afrique. En matière d'implantation géographique, la présence croissante des entreprises marocaines dans le reste de l'Afrique, notamment dans les pays francophones, se confirme depuis plusieurs années. Les entreprises de services se sont particulièrement bien implantées, avec en tête de file le secteur bancaire, le secteur des assurances et celui des télécommunications, qui ont significativement investi dans ces pays. Les liens culturels et cultuels entre le Maroc et l'Afrique subsaharienne ont un impact non négligeable dans la stratégie de développement des entreprises. Les entreprises marocaines ont d'autant plus d'intérêt à s'intéresser aux pays d'Afrique subsaharienne que ces derniers sont demandeurs en investissements. Les barrières à l'entrée sont donc limitées, en matière de normes et contraintes juridiques (droit souvent proche ce qui facilite l'implantation). L'enjeu de la décennie à venir est aussi d'élargir le champ des entreprises marocaines. Les entreprises sont surtout présentes dans les pays francophones et quelques rares pays anglophones : Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Togo, Cameroun et Gabon sont les pays les plus cités, puis Tunisie, Algérie, Niger, Guinée, Ghana, Congo-Brazzaville, RDC, Madagascar. Il y a donc un enjeu à se développer dans les économies clés du continent : Nigéria, Afrique du Sud, Éthiopie, Kenya ou Angola.

Les entreprises marocaines face à l'international

بوشكوج.. خبرة مغربي صقلها الوطن الأم لخدمة البلاد العربية

بوشكوج.. خبرة مغربي صقلها الوطن الأم لخدمة البلاد العربية

يمكن اختزال تجربة نور الدين بوشكوج الأمين العام للاتحاد البرلماني العربي في العمل الديبلوماسي البرلماني على الصعيد العربي، في أنها عصارة خبرة صقلت بالوطن الأم المغرب، لخدمة البلدان العربية برمتها. وترتكز تجربة هذا المواطن المغربي داخل الاتحاد البرلماني العربي على ركائز منها على الخصوص "شعار المملكة"، "فلا يمكن لأي مغربي أينما حل بالعالم، يقول في بوح لوكالة المغرب العربي للأنباء ببيروت التي انتقل إليها مقر الاتحاد منذ بداية الأزمة بسورية، وضع نصب عينيه هذا الشعار، إلا أن ينجح". لا ينسى بوشكوج وطنه أبدا، وهو يطير من بلد الى بلد، وبـ"اعتزاز"، ويضيف "أن أي ترحاب كنت محلا له في جميع المحافل الدولية، لا يرجع لي شخصيا، بل للبلد الذي أمثله وأنتمي إليه"...ويؤكد قائلا إنه وقف "بثقة لا حدود لها على أن الوطن العربي يكتشف يوما بعد يوم تلك السمفونية الرائعة بين جلالة الملك محمد السادس والشعب المغربي". واستطرادا، عرج بوشكوج على "مغاربة العالم"، فانطلاقا من "تجربتي ومن تجربة كثير ممن عرفتهم، ينفرد هؤلاء بأن انتماءهم الأول، عندما يمارسون مهامهم سواء داخل مؤسسات تابعة للدولة أو بمؤسسات دولية أو بأي عمل كيفما كان، هو للوطن"، ويضيف أنهم "يتركون انتماءاتهم السياسية وراءهم الى حين العودة للمغرب حيث يمارسون السياسة التي تضخ كلها في الانتماء للوطن"، لأنه "لا يبقى" ، حسب بوشكوج "في النهاية إلا الوطن ... فنحن عابرون" . وعن المفاتيح الأخرى لعمله داخل الاتحاد البرلماني العربي، أبرز أن أهمها يتمثل في "الإيمان الشديد" بالقضايا التي يدافع عنها وثانيها "الصدق" والسعي ل"إصلاح العلاقات عبر نقل الخبر الحسن وتقريب وجهات النظر وفقا للأصول واحترام الآخر.."، مشددا على أنه لم يغير قط في الوقائع. وعند تحويل دفة الحديث الى شجون الدبلوماسية البرلمانية العربية، التي خبرها طويلا وخبرته أيضا، وبدون طول تفكير، يقول إنها "اكتسبت أهميتها من الأهمية التي نالتها المؤسسة البرلمانية في عدد من البلدان العربية". ويبرز دور المؤسسات البرلمانية العربية، الذي بدأ يبزغ في ثمانينيات القرن الماضي، فالمؤسسة البرلمانية العربية "غير غائبة بل هي موجودة"، لكن هي في حاجة ماسة، حسب بوشكوج، الى "دعم الجميع لتتطور، فكما الشعب في حاجة إليها، فالسلطة أيضا لا يمكن أن تستغني عنها، إنها قناة لكليهما" وفق رأيه. وتوصلت، يشير الى خلاصة يمكن إجمالها، في أن لدى الشعوب العربية "رغبة أكيدة في وضع الخلافات جانبا ... يجب تغيير النظرة الى الوحدة وعدم التركيز على الأفكار المجردة التي ليس لها وقع على المواطن ...فكلما ارتبطت المصالح بين الشعوب كلما زادت فرص الوحدة..." . ولا يمكن القفز على الراهنية بالعالم العربي، خاصة الموضوع الذي شغل العالم، قبل أن يشغل البلدان العربية، إنه " الإرهاب"، ولبوشكوج رؤية لمحاربة هذا "الوباء"، تتمثل في "التنمية والتعليم والعدالة، ولا ضير في بعض القوة ، أو على الأقل المزج بين الاثنين" . ومن حسن الحظ ، يقول بوشكوج، إن المتطرفين "قلة"، ولو أن "ضجيجهم أكبر منهم"، مشددا على أن "المسيطر على الساحة العربية هو الفكر الوسطي المعتدل الباحث عن التعايش المشترك". ولا يقاوم حنينه إلى الوطن تحمله إليه في سفرياته الذكريات، ويكبر بداخله، مرات كثيرة، الحنين الى أكادير، مسقط الرأس، فبها تفتق الوعي الأول ... تفاصيل آسرة كثيرة حكاها (...)، "خطاب جلالة المغفور له محمد الخامس الذي ألقاه بمناسبة زيارته لمدينة أكادير..."، وتفاصيل، بكل حذافيرها، لزيارة جلالة المغفور له الحسن الثاني سنة 1962 للمدينة، والأوراش التي أطلقها لإعادة بنائها". تجدر الإشارة الى أن الاتحاد البرلماني العربي عقد في 29 شتنبر الماضي ببيروت اجتماعا مصغرا للجنة المنبثقة عن اللجنة التنفيذية للاتحاد تدارس بالخصوص ترشيح انتخاب الأمين العام الجديد للاتحاد، حيث أكد المشاركون فيه ورود ترشيحين من سلطنة عمان والمملكة الأردنية الهاشمية.

بوشكوج.. خبرة مغربي صقلها الوطن الأم لخدمة البلاد العربية

Ahmed Herzenni reçoit le Prix Thomas Ford de l’Université de Kentucky

Ahmed Herzenni reçoit le Prix Thomas Ford de l'Université de Kentucky

M. Ahmed Herzenni, ancien président du Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH), a reçu, jeudi 24 octobre 2014 à Lexington (Kentucky, centre-est des Etats Unis), le prix Thomas Ford de l'Université de Kentucky. Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Herzenni, s'est dit « très touché par cette prestigieuse distinction » et a saisi l'occasion de mettre en avant « la pertinence des réformes engagées au Maroc sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment la nouvelle constitution adoptée massivement par le peuple marocain en juillet 2011 et qui a consolidé les bases d'une démocratie participative ». En 2006, M. Herzenni a été nommé par Sa Majesté le Roi secrétaire général du Conseil supérieur de l'Enseignement. Une année après, il a été nommé président du Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH), dont l'un des avis consultatifs a été à l'origine de la création du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME). M. Herzenni, qui a obtenu son doctorat en sociologie et en anthropologie de l'Université du Kentucky en 1994, s'est vu décerner cette distinction portant le nom du célèbre démographe américain Thomas R. Ford, et délivrée aux anciens lauréats pour leurs carrières distinguées, lors d'une cérémonie organisée par le département de sociologie de l'Université de Kentucky.

Ahmed Herzenni reçoit le Prix Thomas Ford de l'Université de Kentucky

Migration Le Pnud lance deux projets de développement local

Migration Le Pnud lance deux projets de développement local

Le PNUD est déterminé à briser les préjugés sur les étrangers. C'est à travers le lancement, vendredi dernier à Rabat, de la 2e phase de l'Initiative conjointe pour la migration et le développement (ICMD) qu'il compte y parvenir. Il s'agit d'un programme destiné à accroître l'apport des migrants au développement local, aussi bien du pays d'origine que d'accueil. Le Maroc, dont la diaspora s'élève à près de 5 millions de personnes, fait partie des 8 pays bénéficiaires de ce programme financé par l'Union Européenne (l'UE) à hauteur de 9,5 millions de dollars. Une partie de cette enveloppe permettra la réalisation de deux projets, l'un d'eux dans le Sud et l'autre dans l'Oriental. Ces projets, sélectionnés pour leur impact sur le développement local, impliquent principalement les communes et la société civile. Le 1er porte sur l'aménagement de 14 parcelles agricoles ainsi que la création de 14 postes pour les jeunes agriculteurs de la région. Quant au 2e projet, il prévoit la formation et la commercialisation des produits du terroir destinés aux jeunes marocains, notamment des MRE. Pour Anis Birrou, ministre chargé des MRE et des affaires de la migration, les acteurs locaux jouent un rôle déterminant dans le renforcement de l'implication des migrants. Selon lui, la question de la migration ne se limite plus à une relation tripartite gagnant-gagnant entre l'immigré, le pays d'accueil et celui d'origine. «Les acteurs locaux, notamment les élus se sont joints au débat», a-t-il affirmé. Ce qui est déterminant dans la mesure où les collectivités locales représentent des entités stratégiques du fait de leur proximité avec leurs administrés. Concrètement, le PNUD veut à travers cette initiative montrer que les migrants ne constituent pas une source de problèmes mais plutôt un atout pour le développement du pays d'accueil, mais également d'origine. Anis Birrou considère qu'il serait illusoire de vouloir bloquer la migration internationale. «Il ne faut pas voir dans ces flux migratoires une menace, mais un véritable atout», dit-il, tout en insistant sur l'apport des 5 millions de MRE au développement des différents pays d'accueil. Rupert Joy, chef de la délégation de l'UE au Maroc abonde dans cette direction : «même si la communauté internationale cherche des solutions à cette problématique, elle reconnaît toutefois que la migration est devenue un moteur de développement économique et humain», a-t-il ajouté. D'où «le défi est d'intégrer ce dossier dans les agendas internationaux», comme l'a souligné Bertrand Louis, ambassadeur suisse à Rabat.

Migration Le Pnud lance deux projets de développement local

عُثمان.. نموذج من المغاربة الباحثين عن الذات وسط الهجرة

عُثمان.. نموذج من المغاربة الباحثين عن الذات وسط الهجرة

هي رحلة للبحث عن الذات تلك التي ينخرط ضمنها الشاب المغربي عثمان مغني، المستقر ببلدة "سِيتْشِيس" في ضواحي مدينة برشلونة الكتلُونيَّة، وقد اختار لها أن تتمّ باللجوء إلى "فوضَى خلّاقَة" منذ أن انتقل من المغرب إلى مستقرّه الحالي. زيارة عائليّة، رافق ضمنها عثمان أباه صوب برشلُونة، جعلته يختار كَاتَالُونيا فضَاء للبحث عن التحصيل العلمي الأكاديمِي.. لكنّ مواجهته لمشاكل اقتصاديَّة واجتماعيَّة دفعت صوب إيقافه "التحرك لأجل العلم" قبل أن يعاود استئناف ذات التحرّك والانخراط بدراسة للتدبير الإداريّ. الشاب مغني هو نموذج حيّ لفئة من "مغاربة العالم" اختارت "التجربة والخطأ" في بحثها عن موضع قدم ثابث للأقدام وسط بيئة لا تؤمن إلّا بالحركيّة والتغيّر.. لذلك لا يمانع في الانخراط ضمن تجارب "معاودة البناء" كلّما صادف تحدّيات قد تقترب أو تنأى عن الموضوعيّة. حاليا، ينخرط عثمان ضمن تجربة شركة أنشأها لأجل الاشتغال بالمجال الطاقيّ انطلاقا من برشلُونَة.. لكنّه لا يخفِي إيمَانه الكبير بقدرة ذات الإطار الخدماتي على قصد السوق المغربيّة بمشروع تجريبي يمكنه النموّ في ظلّ الرهانات الطاقية التي يحملها الوطن الأمّ. ويعمل مفني على إنجاز دراسات تهمّ الفواتير الطاقيَّة لعدد من الاستثمارات القائمَة بكتَالُونيا، هذا قبل صياغة مقترحات عمليَّة تمكّن أصحاب الرساميل من تقليص الكلفة التي تترتب عن استعمالات مختلة للكهرباء والغاز والمنعكسة على رقم المعاملات وهامش الربح. "هذه التجربة تسير بشكل جيّد بالرغم من إكراهات التأسيس وما يواكبها من ضرورة وضع الأقدام بثبات وسط سوق مثل هذه الخدمات" يقول عثمان، ضمن تصريح لهسبريس، قبل أن يزيد: "إنّه مشروع أومن به بناء على تجربتي السابقة ضمن شركَة شغّلتني في ما مضَى، وأراهن على تحقيق التطوّر في مدَى زمنيّ معقول للغاية". ويورد نفس الشاب المغربيّ أنّه في طور ربط "اتصالات استفساريّة" مع فاعلين في القطاع الطاقي بالمغرب، معبرا عن كون هذا التعاطي يروم "نقل أفكار عمليّة صوب حيز التنفيذ بالوطن الأمّ، خاصة استثمار الطاقات المتجدّدة على مستوى القرى". "الفكرة الأساس تقترن بإيجاد صيغة لتفعيل تجربة طاقية بديلة بإحدى القرى المغربيّة، وذلك بعيدا عن المدن التي ألفت ساكنتها الاستعمالات الكلاسيكيّة للطاقة الكهربائيّة" يضيف عثمان مغني بصوت لا يخلُو من التحدّي والإصرار، معتبرا بأنّ الأجوبة التي تلقّاها "تجعل الاطمئنان حاضرا تجاه خطوات مستقبليّة يتوفر على أفكار بخصوصها" وفق تعبيره. جدير بالذكر أن ذات الشاب المغربيّ ينخرط في عدد من المبادرات الجمعويّة والسياسية بكَاتَالُونيا، موردا لهسبريس أنّ حافزه في ذلك يقترن بما طال الجالية المغربيّة جرّاء تأثير الأزمة الاقتصاديّة على القطاعات التي تشغّلهم بنسبة أكبر.. ويزيد: "النشطاء الجمعويون، من خلال التنظيمات التي تلمّهم، يقومُون بما هو متاح لهم لتخفيف مضار الأزمة، وينبغي أن يلتفّ كل ذوي الغيرة على المغاربة، أينما كَانُوا، للمساهمة في تخفيف المحن".

عُثمان.. نموذج من المغاربة الباحثين عن الذات وسط الهجرة

Le régime spécial pour les MRE adopté en Conseil de gouvernement

Le régime spécial pour les MRE adopté en Conseil de gouvernement

Les aménagements promis pour les MRE et ex-MRE, dans le cadre de l'amnistie sur les avoirs détenus à l'étranger et non déclarés, viennent d'être validés. Le conseil du gouvernement a en effet adopté, jeudi 9 octobre à Rabat, le projet de loi relatif aux avoirs et liquidités détenus à l'étranger par les MRE qui transfèrent leur résidence au Maroc. Le texte a mis en place un régime spécial dit «attractif et souple» en leur faveur, à travers notamment l'extension du délai de déclaration de 3 à 6 mois et la définition précise des avoirs et liquidités objet de déclaration (biens immeubles, actifs financiers, valeurs mobilières ou encore titres de capital et de créances). Le dahir 1-59-358 du 17 octobre 1959 relatif aux avoirs à l'étranger ou en monnaies étrangères oblige les MRE, transférant leur résidence au Maroc, à déclarer à l'Office des changes la totalité de leurs biens et avoirs détenus à l'étranger dans un délai de 3 mois à compter du jour du changement de résidence. En faisant ces déclarations, ces MRE ne peuvent disposer des biens et avoirs déclarés que sur autorisation de l'Office. «Or ces dispositions anciennes et dépassées de par l'expérience constituent aujourd'hui une véritable contrainte pour les MRE qui désirent s'installer au Maroc», explique le ministère de l'Économie et des finances, dans une note de présentation du projet. Ce dernier libère aussi les ex-MRE, ayant déjà transféré leur résidence au Maroc et n'ayant pas accompli les obligations de déclaration des avoirs et liquidités, de toute poursuite sur le plan de la réglementation des changes. Le texte dispense également les MRE, déclarant leurs liquidités en devises, d'une autorisation générale ou particulière. Ils seront en effet libres d'effectuer tout acte de disposition sur les avoirs et liquidités déclarés sans en référer à l'Office des changes. Ainsi, le projet de loi met en place des dispositions transitoires permettant aux MRE ayant déjà transféré leur résidence au Maroc, avant la date de publication de cette loi, d'effectuer la déclaration des avoirs et liquidités détenus avant ladite date. Rappelons que l'amnistie sur les biens détenus à l'étranger est une mesure instaurée par la loi de Finances 2014. Elle prendra fin le 31 décembre 2014 et ne sera pas reconduite selon les dernières déclarations de membres du gouvernement Benkirane.

Avoirs détenus à l'étranger

قنصلُ المغرب بنيويورك: هكذا نُيسّر الحياة على مغاربة أمريكا

قنصلُ المغرب بنيويورك: هكذا نُيسّر الحياة على مغاربة أمريكا

يبسط القنصل العام للمغرب في نيُويورك، محمد بنعبد الجِليل، صورًا من خدمَة المهاجرِين المغاربة بثمانية وأربعِين ولايَة أمريكيَّة، إلى جانب المدن المعهُود بها إلى قنصليَّة واشنطن. وأفاد القنصل، في حوارٍ مع هسبريس، أنَّ هناك حرصًا على تسهِيل المأموريَّة على الجالية المغربيَّة، وإنْ كانت بعضُ الصعوبات من قبيل ضغط العمل في بعض المواسم، وشمل عدد كبير من الولايات يحُول دون الردِّ على مكالماتٍ هاتفيَّة في بعض الأحيَان. بنعبد الجلِيل يردفُ أنَّ قنصليَّة متحركة جرَى إيفادها، السنة المنصرمة، إلى عددٍ من الولايات البعِيدة، كيْ تعفِي المغاربة من التنقل حتَّى نيويورك، فيما لمْ يعد التوصل بجواز السفر يستغرقُ أكثر من أسبوع إلى أسبوعين. السيد القنصل، هلَّا قدمت لنَا نبذةً عن اشتغالِ قنصليتكم في نيُويورك مع الجالية؟ القنصليَّة المغربيَّة في نيُويورك تغطِّي ثمانية وأربعِين ولاية من الولايات المتحدَة الأمريكيَّة، واشتغالنا يجرِي بصورة مباشرة مع المواطنين الذِين يفدُون إلينا، موازاة مع الاشتغال عبر البرِيد سواء عبر الوكالة أو تجديد جواز السفر، حيثُ إنَّ هناك أمورًا يمكنُ أن تتم عبر البرِيد، إذَا توفرتْ بطاقة تعريف وطنيَّة بيوميتريَّة لدَى المواطن. الأمور تسيرُ على مَا يرام، في يومنَا هذَا، حيثُ إنَّ التوصل بجواز السفر لم يعد يستغرق أكثر من أسبوع أو أسبُوعين، أمَّا بالنسبة إلى المواطنين الذِين يفدُون إلى قنصليتنَا فهم في الغالب من المقِيمين بنيُويورك وضواحِيها، أوْ من المدُن القريبة مثل بوسطن وفيلاديلفيَا. وفي الغالب فإنَّ لزوم حضورهم إلى القنصليَّة فيتمُّ لأجل تهييء البطاقة الوطنيَّة، من أجل أخذ البصمات. نعلمُ أنَّ الولايات المتحدة الأمريكيَّة بلدٌ شاسع، السفر فيه من ولايةٍ إلى أخرى قدْ يستدعِي ساعاتٍ طوال من الطيران، بما تستلزمهُ من مصاريف، كيف تعينُون المغاربة القاطنين في ولايات بعيدة، لا قنصليَّة فيها، على قضَاء مصالحهم الإداريَّة؟ إلى جانب الإرسال بالوثائق عبر البرِيد، في بعض الحالات، ثمَّة آليَّة أخرَى نعمدُ إليها ممثلةً فِي القنصليَّة المتحركَة، التِي كانت السنَة الماضيَة في هيُوستن، كما مضت إلى أورلاندُو وشيكاغُو، ولوس أنجلُوس، سعيًا منَّا إلى تقريب الإدارة من المواطن، وتسهِيل المأموريَّة على المغاربة المقيمين في الولايات المتحدَة. بحكم الأرقام التي تتوفرُون عليها، ما هي المدينة الأمريكيَّة التي تعرفُ تركزًا كبيرًا للجالية المغربيَّة؟ بصورةٍ تقديريَّة، أظنُّ فلوريدَا إلى جانب نيويورك، الأكثر احتضانًا للجالية المغربيَّة من أصل 250 ألف إلى 300 ألف مغربِي يقيمُون في مجمل الولايات المتحدة الأمريكيَّة، في فلوريدا، مثلًا، هناك نحو ثلاثين ألفًا، وزهاء 24 ألف في نيوروك، أمَّا الجاليَة المغربيَّة المقيمة بواشنطن دِي سِي وَفرجينيا وماريلاند، فثمَّة قسمٌ قنصليٌّ تابع للسفارة المغربيَّة في واشنطن يتولَّى أمرهُم. مهاجُرُون مغاربة كثرٌ في الخارج بالولايات المتحدَة كمَا فِي دولٌ أخرى، يشكُون تعطل أغراضهم بسبب اشتغال القنصليَّات المغربيَّة ويقولون إنها لا تكترثُ كثيرًا بإشكالاتهم؟ ما بإمكانِي أنْ أتحدث عنهُ هو القنصليَّة المغربيَّة في نيُويورك، التي قدمتُ إليها في شتنبر 2012، فمنذُ ذلك الوقت ونحنُ نسعَى جاهدِين، ما أمكننا، أن نتجاوب بالصورة المطلُوبة مع المواطنين المغاربة حيثُمَا كانُوا. في بعض المرَّات، تكُون هناك بعضُ الصعوبات، بحكم أنَّ قنصليتنا تغطِّي 48 ولايَة، ولذلك فنحنُ نحاولُ إجابة كل النداءات، في وقت معقول، كمَا أنَّ ضغطًا في العمل قدْ يحصل أثناء بعض المواسم، مثل العطلة الصيفيَّة، والفترات التي تسبقُ الأعيَاد، فيضحِي من الصعب الردُّ على بعض المكالمات الهاتفيَّة، ولذلك نطلبُ من المواطنِين المغاربة أنْ يتفهمُوا الوضع في بعض المرَّات، ويتركُوا رسالةً بعد اتصالهم بالقنصليَّة، في العلبَة الصوتيَّة، مضمنةً أرقامهم، لأنهم قد يتركُون رسالةً صوتيَّة في بعض المرَّات لكن دون أرقامهم، لأنَّ مطمحنَا هُو إيجادُ كلِّ مواطن الجواب الذِي يصبُو إليه.

قنصلُ المغرب بنيويورك: هكذا نُيسّر الحياة على مغاربة أمريكا

Initiative conjointe pour la migration et le développement

Deux projets au Maroc soutenus par un programme international

Le Maroc fait partie des huit pays cibles de l'initiative conjointe pour la migration et le développement ; un programme financé par l'Union européenne ainsi que la Direction du développement et de la coopération suisse (9,5 millions de dollars américains) et mis en œuvre par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en partenariat avec l'Organisation internationale de la migration (OIM), ainsi que d'autres organismes internationaux. Ce programme, qui est dans sa seconde phase, est axé sur l'apport des migrants au développement local. Deux projets sont soutenus par le programme au Maroc. Le premier, baptisé «migrations, territoires et développements», s'étale d'avril 2014 à janvier 2016 et nécessitera une enveloppe budgétaire de 230.041 dollars. Il implique les acteurs des collectivités territoriales et les migrants marocains résidant à l'étrange. Il vise, en premier lieu, à renforcer les capacités et le rôle des migrants dans le développement territorial au Maroc. L'information et la formation de la société civile, des élus locaux et des fonctionnaires des collectivités territoriales sur les droits sociaux des migrants sont érigées en priorité. Il s'agit aussi de sensibiliser et renforcer les capacités des collectivités territoriales pour la prise en considération de l'approche migration et développement dans les plans communaux de développement (PCD). L'implication des migrants dans la dynamique du développement économique est appelée à être améliorée à travers l'appui aux porteurs de projets d'investissement, par l'accompagnement à la gestion de coopératives locales et l'appui à la commercialisation équitable en Europe par le biais des réseaux de l'économie sociale et solidaire. La concrétisation de cet objectif passe par l'ouverture des bureaux d'orientation et d'accueil des migrants et la mise en place des formations spécifiques sur les normes et droits sociaux européens pour les élus et fonctionnaires qui seront amenés à gérer ces bureaux. Le deuxième projet (229.907,22 dollars), qui prendra fin en février 2016, porte sur les investissements et transferts de savoir-faire des migrants pour la relance de la polyculture dans l'oasis de Figuig. On ambitionne, à travers ce projet, d'augmenter le rendement des anciennes parcelles agricole de l'oasis de Figuig et permettre, de ce fait, la création de richesses économiques locales et le développement durable de l'oasis grâce au renforcement des capacités des habitants de la ville des deux rives et à l'appui des migrants figuiguis. L'idée est de renforcer les capacités locales, notamment celles des femmes, en matière de production et de valorisation des produits à fort potentiel de valeur ajoutée et également de préserver la biodiversité de l'oasis et les ressources naturelles locales par le biais du développement agricole intégré du territoire de Figuig. Ainsi, les coopératives de Figuig seront accompagnées et 14 parcelles agricoles seront aménagées. Quelque 14 postes rémunérés seront créés au profit de jeunes agriculteurs locaux. Ce projet traduit l'excellence des relations de coopération qui unissent le Maroc avec ses partenaires, qu'il s'agisse de la Suisse, de l'Union européenne, du système des Nations unies ou de l'OIM, selon le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Anis Birou, qui s'exprimait, vendredi, lors d'un séminaire de présentation du programme. La prise de conscience mondiale de la forte corrélation entre la migration et le développement, et du potentiel que représentent les migrants pour participer efficacement dans le développement de leur pays d'origine a mené, selon le responsable gouvernemental, de nombreux acteurs dans le monde à élaborer des programmes pour faire en sorte que la migration contribue efficacement au développement. «Au niveau national, cela se traduit par une plus grande intégration de la migration dans les politiques et les stratégies de développement, avec une prise de conscience accrue», relève-t-il. Ainsi, il s'avère primordial, d'après M. Birou, de créer un réseau national des partenaires en migration et développement dans les communes, les ministères, les établissements publics, les sociétés de financement et la société civile. Ce réseau sera chargé de favoriser le rapprochement et le partage d'expérience à partir des actions, projets et pratiques de leurs différentes institutions de mobilisation vers la diaspora. Vision commune au niveau local La seconde phase du programme, qui concerne 16 projets dans 8 pays cibles (le Maroc, le Costa-Rica, l'Équateur, le Salvador, le Népal, les Philippines, le Sénégal et la Tunisie), repose sur les engagements tirés du premier programme (2008-2012) qui a démontré qu'en «matière de migration et développement, les initiatives les plus durables sont celles qui présentent un ancrage solide au sein des collectivités locales dans les territoires d'origine et de destination. Lorsqu'une vision commune est partagée entre les collectivités locales et la société civile d'ici et de là-bas, elles développent des dynamiques à même de faire converger les différentes énergies vers un projet de territoire garant de la durabilité des actions», selon les initiateurs du programme.

Deux projets au Maroc soutenus par un programme international

بيرُو يدعو مغاربة العالم لمزيد من الاستثمار بالوطن الأمّ

بيرُو يدعو مغاربة العالم لمزيد من الاستثمار بالوطن الأمّ

قال الوزير المكلف بالمغاربة المقيمين بالخارج وشؤون الهجرة، أنيس بيرو، إن المغاربة المقيمين بالخارج مدعوون للمساهمة بشكل أكبر في تنمية بلدهم من خلال الاستثمار. وأضاف، اليوم بمراكش في مداخلة خلال ندوة حول "دور التحويلات المالية في تمويل التنمية في إفريقيا: الدروس المستخلصة من تجربة شمال إفريقيا"، أن الارتباط الوثيق الذي ما فتئ مغاربة العالم يثبتونه تجاه بلدهم، الذي حقق "نجاحا كبيرا" في جلب الاستثمارات الأجنبية، يتعين أن يشكل حافزا لهم للاستثمار أكثر في المغرب. وأبرز، في هذا الصدد، أن المملكة توفر إطارا مؤسساتيا وقانونيا مناسبا للاستفادة من كفاءات ورؤوس أموال مواطنيها المقيمين في الخارج، والذين يبلغ تعدادهم 5 ملايين مغربي، يتركز أزيد من 85 في المائة منهم في دول الاتحاد الأوروبي. وأشار الوزير إلى أنه فضلا عن المؤسسات القائمة في مجال تشجيع الاستثمار، اتخذت الحكومة المغربية مجموعة من الإجراءات لتيسير إنجاز المشاريع الاستثمارية لمغاربة العالم ببلدهم، محيلا بالخصوص على إحداث صندوق دعم الاستثمار الخاص بالمغاربة المقيمين بالخارج، والذي يتيح لكل من يتقدم بمشروع جديد للاستثمار أو يعتزم توسيع مشروعه الاستفادة من دعم مقدم من طرف الدولة يصل إلى 10 في المائة من كلفة المشروع، في حدود خمسة ملايين درهم لكل مشروع. ولفت الوزير، خلال هذا اللقاء الذي نظمته لجنة الأمم المتحدة الاقتصادية الإفريقية بشراكة مع اللجنة الاقتصادية والاجتماعية لغربي آسيا (الإسكوا) على هامش الملتقى التاسع لمنتدى التنمية بإفريقيا حول موضوع "طرق التمويل الجديدة من أجل التغيير"، إلى أن "المغرب لا يعتبر التحويلات المالية هدفا في حد ذاتها، لأن هذه المقاربة تنتقص من الدور الذي ينتظره من أبناءه المقيمين بالخارج"، مشددا على أن المملكة ترغب في أن تكون هذه التحويلات "إرادية وأن يقتنع المهاجرون بجدوها الاقتصادية". وبخصوص التجربة المصرية، أوضحت منى عصام، الأستاذة بكلية الاقتصاد والعلوم السياسية بجامعة القاهرة، أن تحويلات المصريين المقيمين بالخارج تعد من العائدات القليلة التي لم تتأثر سلبا بالأوضاع السياسية التي عرفتها مصر خلال السنوات الثلاث الماضية، مبرزة أن قيمة هذه التحويلات ارتفعت إلى نحو 20 مليار دولار نهاية السنة المنصرمة. وأكدت أن الاقتصاد المصري لا يستفيد بالشكل الأمثل من هذه التحويلات، لاسيما في ظل مرور نسبة كبيرة منها عبر القنوات غير الرسمية، موصية بضرورة تيسير ولوج المهاجرين والمتلقين للتحويلات للخدمات البنكية، وإحداث خدمات خاصة بالمهاجرين بالقطاع البنكي المصري، والاستغلال الجيد للإمكانات التي تتيحها التكنولوجيات الحديثة في هذا المجال، وكذا تخفيض تكلفة عمليات التحويل. من جانبه، أبرز نائب الأمين التنفيذي للجنة الأمم المتحدة الاقتصادية لإفريقيا، عبد الله حمدوك، أنه بالرغم من العائدات الكبيرة التي تدرها جاليات الدول الإفريقية على بلدانها الأم، فإن استفادة الدول المعنية من هذه الموارد في إنجاز المشاريع التنموية تبقى "محدودة جدا". وأوضح أن الاستفادة الفضلى من هذه الموارد يعترضها تحديين أساسيين هما ضعف البنية التحتية البنكية، وعدم فعالية التشريعات الوطنية في هذا المجال، داعيا الدول الإفريقية إلى العمل بشكل فعلي على جعل هذه التحويلات أسرع وأكثر يسرا وأقل كلفة. وأبرز خالد حسين، المستشار الاقتصادي بالإسكوا، أن تحويلات العمالة العربية بالخارج تشكل موردا هاما لدول شمال إفريقيا والشرق الأوسط لدعم جهودها التنموية، مشيرا في هذا الخصوص، إلى أن تحويلات المغاربة المقيمين في الخارج تمثل 7 في المائة من الناتج الداخلي الخام، وهو ما يضعها في المرتبة الثالثة في المنطقة بعد مصر ولبنان. وأوضح الخبير الاقتصادي أن حوالي 90 في المائة من هذه التحويلات تتوجه نحو الاستهلاك، مقابل أقل من 10 في المائة تتجه نحو الاستثمار، مشددا على الحاجة الملحة لوضع الدول الإفريقية والعربية سياسات وطنية واضحة لمواكبة المهاجرين للاستثمار في بلدانهم الأصلية من أجل استغلال هذا المورد في دعم القطاعات الحيوية بها، وفي مقدمتها الصحة والتعليم.

بيرُو يدعو مغاربة العالم لمزيد من الاستثمار بالوطن الأمّ

Lancement d'une grande opération de parrainage en faveur des jeunes MRE

Lancement d'une grande opération de parrainage en faveur des jeunes MRE

Le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la Migartion,organise en collaboration avec la Fédération Internationale des Marocains du Monde :Association Devoirs et Droits,une grande opération de parrainage en faveur des jeunes MRE. Vous êtes bacheliers (ou niveau Bac) Vous avez moins de 26 ans,pour votre BTS Management des Unités Commerciales en alternance. L'association Maroc Devoirs et Droits s'engage pour votre école,invite les chefs d'entreprise à vous parrainer et vous trouver une entreprise d'accueil en CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Pour y participer veuillez nous envoyer votre candidature au : info@myfrenchuniversity.com Ou contactez-nous en Urgence au: 01 40 70 00 04

Le Maroc s'investit pour sa jeunesse MRE

Paris: Distinctions Royales pour deux hommes d'exception

Paris: Distinctions Royales pour deux hommes d'exception

L'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a procédé, le mercredi 1er octobre 2014, à Paris, à la remise des insignes du wissam Al-Arch de l'ordre de Chevalier, décernés par SM le Roi Mohammed VI à MM. Gabriel Malka, spécialiste de la chirurgie maxillo-faciale, et Saïd El Asri, qui s'est distingué dans le domaine de la restauration et l'hôtellerie dans l'Hexagone. Lors de cette cérémonie, qui s'est déroulée en présence notamment de M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi, et d'autres personnalités marocaines et françaises de divers horizons, M. Benmoussa a indiqué que ces distinctions royales sont un hommage aux parcours exceptionnels et aux qualités professionnelles et humaines indéniables de ces deux Marocains et viennent célébrer leur réussite en France dans deux domaines différents et complexes.

Paris: Distinctions Royales pour deux hommes d'exception

Canada : journées culturelles marocaines

Canada : journées culturelles marocaines

Maghreb Canada Express organise, en partenariat avec le Groupe Atlas Média, le Forum des compétences marocaines résidant au Canada (FCMRC) et le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME), les 27 et 28 septembre 2014 à Montréal, les journées culturelles du Maroc au Canada. Placée sous le thème «Migrations et sociétés : En finir avec la dérive des Continents», la rencontre a notamment été présidée par Mme Kathleen Weil, ministre de l'immigration, de la diversité et de l'inclusion (MIDI) et connu la participation de MM. Jaafar Debbagh représentant de M. Anis Birou, Ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration ; et Driss Ajbali, membre dirigeant du CCME. Les participants ont débattu de la Gestion de la diversité au Québec et au Maroc.

Canada : journées culturelles marocaines

مهاجرون.. صوت الشباب المغاربي في فرنسا

مهاجرون.. صوت الشباب المغاربي في فرنسا

بثت إذاعة البحر الأبيض المتوسط الدولية يوم الاحد 5 أكتوبر 2014 الحلقة الأولى من برنامجها الجديد "مهاجرون"، الذي أراد القائمون عليه أن يكون "طريقة جديدة في التعامل مع شؤون الهجرة والمهاجرين المغاربيين في بلدان الاستقبال". ويهتم برنامج "مهاجرون" بحسب تقديم مقتضب للبرنامج، بشريحة أوسع من المهاجرين في ربورطاجات مطولة، كاستمرارية أكثر نضجا لموعد "طنجة أمستردام". في العدد الأول انتقل بلال مرميد لفرنسا لينقل صوت الشباب المهاجر هناك. للاطلاع على تسجيل الحلقة اضغط هنا

مهاجرون.. صوت الشباب المغاربي في فرنسا

Nos réseaux de compétences

google map api v3 test 10

Demandeurs de compétences Demandeurs de compétences

Derniers inscrits Derniers inscrits

Affichage de 3 résultat(s).
76 CVs dans la CVthèque
968 Compétences marocaines inscrites