La plateforme Maghribcom La plateforme Maghribcom

Afin de faciliter l'information relative à la mobilisation des compétences marocaines à l'étranger, le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la Migration a mis en place une plateforme Web ciblant de façon prioritaire la communauté marocaine expatriée qualifiée. Il s'agit notamment de rassembler sur la même plateforme les informations relatives aux plans et programmes nationaux en œuvre au Maroc, aux opportunités d'affaires et d'investissements, au programme de mobilisation de compétences mis en œuvre par le MCMRE en partenariat avec les différents acteurs nationaux, les pays d'accueil et les réseaux de compétences.

Cette plateforme permet également l'accès facile aux guides pratiques et aux annuaires thématiques ou géographiques élaborés par le Ministère et ses partenaires. 

Actualités Actualités

50 ans d'Immigration marocaine en Belgique

50 ans d'Immigration marocaine en Belgique

Une semaine culturelle marocaine se tiendra du 22 au 28 novembre 2014 à Bruxelles dans le cadre de la célébration des 50 ans de l'immigration marocaine en Belgique. Fruit d'un partenariat entre l'agence Wallonie-Bruxelles International et l'Espace Magh, cet événement se veut une nouvelle vitrine sur la vivacité des formes culturelles marocaines et une occasion de renforcer les liens entre la Belgique (plus particulièrement la Wallonie et Bruxelles) et le Maroc. L'espace Magh accueillera le 22 novembre une pièce de théâtre en dialecte marocain intitulée "Al Assass" (le gardien). La pièce est composée de trois histoires racontées par trois comédiens interprétant un gardien d'école, une gardienne d'immeuble et un gardien de voitures. Le deuxième moment-phare de cette semaine sera exclusivement cinématographique. Du 26 au 28 novembre, les cinéphiles auront rendez-vous avec une nouvelle édition du festival "Tournez Jeunesse", qui sera consacré aux courts et moyens métrages qui ont été réalisés à l'occasion de 50 ans d'immigration marocaine lors de la saison 2013-2014. Pour clore cette semaine, une table-ronde axée sur "la création cinématographique marocaine face aux tabous" réunira des acteurs, metteurs en scène, journalistes et critiques du cinéma. La rencontre sera précédée de la projection du film "La porte close" d'Abdelkader Lagtâa, sorti en 1985. Après cette semaine culturelle, le même Espace Magh abritera le 12 décembre prochain, toujours dans le cadre des 50 ans d'immigration marocaine en Belgique, un colloque scientifique sur les migrations nord-africaines. Il s'agira de débattre autour de "la recherche en sciences sociales sur les échanges humains entre la Belgique, l'Europe et l'Afrique du Nord face au défi de la construction d'un espace de coopération, d'innovation et de libre circulation des connaissances entre les deux rives de la Méditerranée". Tout au long de l'année 2014, qui marque le 50-ème anniversaire de la signature (17 février 1964) d'une convention entre Bruxelles et Rabat pour le recrutement de main d'œuvre marocaine, la Belgique met en lumière un demi-siècle de présence marocaine sur son sol. C'est tout un travail de mémoire qui a été décidé de mettre en œuvre à cette occasion. Que ce soit en théâtre, en danse, en musique, en littérature, en audiovisuel et multimédia ou en animation, toutes les formes d'art ont été mises à contribution pour retracer des fragments de la vie des hommes et des femmes de cette communauté. Un volet relatif au travail de mémoire et de reconnaissance a été également présent. Des débats réunissant des intellectuels, des politiques, des artistes, des écrivains, des cinéastes ou encore des fils d'immigrés, symboles de réussite et d'intégration, ont été organisés autour de questions liées à l'apport de la culture marocaine en Belgique, l'intégration de la communauté marocaine au sein de la société belge ou encore à la notion de citoyenneté.

50 ans d'Immigration marocaine en Belgique

Ouverture, aujourd'hui, du 3ème Forum Maroc-Asie des Affaires

Ouverture, aujourd'hui, du 3ème Forum Maroc-Asie des Affaires

La troisième édition du Forum Maroc-Asie des Affaires débute aujourd'hui, 13 novembre, à Rabat, en présence de nombreux chefs d'entreprises marocaines et les représentants de pays, dont des pays asiatiques (Chine, Japon, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Pakistan, Thaïlande…). Organisée par la Fondation diplomatique, en partenariat avec les ambassades asiatiques accréditées au Maroc, et le ministère marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération, cette 3ème édition, comme les précédentes, a pour objectif de renforcer le partenariat entre entreprises marocaines et leurs homologues asiatiques. Et ce, dans divers domaines : négoce, énergies, télécoms, bâtiment et grands travaux, agro-alimentaire, PME … Ainsi, des rencontres d'affaires sont au menu de cette édition. Il s'agit en l'occurrence des espaces B2B thématiques qui sont en effet mis à la disposition de tous les participants impliqués dans les interactions économiques avec l'Asie. Au programme aussi, figurent des workshops initiant les participants aux spécificités culturelles asiatiques, appliquées aux relations commerciales. En marge de ce Forum, de deux jours, une série de recommandations permettant d'assurer un développement harmonieux du Maroc dans ses interactions avec l'Asie seront sûrement élaborées. A rappeler dans ce sens que lors de la 2ème édition de ce Forum, tenu le 21 novembre 2013 à Skhirat, les différents intervenants ont appelé investisseurs marocains et asiatiques à renforcer, entre eux, les échanges commerciaux. Des échanges qui se sont, il est vrai, progressés à un rythme soutenu sur les cinq dernières années. Selon les statistiques disponibles de l'Office des Changes, les échanges ont totalisé environ 120 milliards de DH au titre de 2012 contre 82 milliards en 2009, soit une augmentation de 48% en trois ans. Les importations se sont établies à 90 milliards de DH et ont évolué à un rythme plus accéléré que les exportations qui franchissent à peine les 30 milliards de DH. Sur ce volume, le tiers est réalisé avec les pays arabes du Moyen-Orient. Ensuite, vient la Chine qui représente plus de 20% des échanges avec l'Asie, alors que le reste est réalisé avec l'Inde, le Japon, l'Indonésie, la Malaisie, Singapour, le Vietnam, la Corée du Sud et le Pakistan. En matière d'IDE asiatiques au Maroc, ne dépassant guère les 400 millions de DH, ils sont constitués surtout de capitaux indiens, japonais et chinois. Quant aux échanges Afrique-Asie, leur volume n'a cessé de s'accroître, tout comme le flux des investissements asiatiques vers l'Afrique. En effet, selon les experts, le commerce bilatéral entre la Chine et l›Afrique se portait à plus de 172 milliards de dollars en 2013, en hausse de plus de 5% par rapport à l›année dernière. La nature de ce que l›Afrique achète en Chine commence lentement à changer. Alors que la Chine en Afrique continue de se concentrer sur les produits et ressources énergétiques, ses exportations vers le continent se tournent vers des produits haut de gamme, une tendance qui devrait se poursuivre, selon les experts.

Ouverture, aujourd'hui, du 3ème Forum Maroc-Asie des Affaires

Opportunités d’affaires : Le Maroc se vend en Pologne

Opportunités d'affaires : Le Maroc se vend en Pologne

La commission des Finances et du Développement économique à la chambre des Représentants a adopté, mercredi soir, à la majorité la première partie du projet de loi de finances 2015. Le texte a été adopté par 20 voix pour et 12 contre, au moment où aucune abstention n'a été enregistrée lors de cette séance, marquée par l'acceptation de 38 amendements, dont 20 présentés par la majorité, 12 par l'opposition et 6 par le gouvernement. Les principaux amendements concernent la suppression de l'article portant augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée sur les pâtes, afin d'éviter une hausse des prix de ce genre de produits et de l'article 8 relatif à la saisie des fonds et biens de l'Etat en cas de litige. D'autres amendements ont porté également sur les comptes spéciaux de trésor (CST). Le gouvernement a présenté, dans ce cadre, un amendement portant création de 3 Comptes spéciaux, concernant les Douanes, les Impôts, le Trésor public, en remplacement de dizaines de CST. Elaboré sur la base d'un baril de pétrole à 103 dollar et un taux de change de 1 dollar pour 8,6 dirhams, le projet de loi de finances 2015 prévoit un taux de croissance de 4,4% et un déficit budgétaire de 4,3%.

Opportunités d'affaires : Le Maroc se vend en Pologne

Aérien : Une Marocaine distinguée à l'occasion de l'AG de l'AFRAA

Une Marocaine distinguée pour sa contribution en aviation

Une Marocaine a été distinguée à l'occasion des Assises de la 46ème Assemblée Générale de l'Association Africaine des Compagnies Aériennes (AFRAA). En effet, en marge des travaux de cette AG, tenue à Alger les 10 et 11 novembre dernier, il a été décidé d'attribuer une distinction ‘‘Distinguished Service Award'' Souad Meziane Abderrazak pour sa contribution active au développement de l'aviation en Afrique et son dévouement au soutien de l'association tout au long de sa carrière, en tant que responsable des Affaires internationale au sein de Royal Air Maroc. ‘‘Cet Award constitue une reconnaissance aux efforts fournis durant plus de 30 ans dans la défense des compagnies aériennes africaines en les représentant au niveau de l'IATA, OACI et Union Européenne dans l'élaboration des positions communes à la région'', selon un message parvenu à Infomédiaire Maroc.

Une Marocaine distinguée pour sa contribution en aviation

ELECTRONIQUE: LES ENTREPRISES MAROCAINES S'INVITENT À MUNICH

ELECTRONIQUE: LES ENTREPRISES MAROCAINES S'INVITENT À MUNICH

Les professionnels marocains de l'électronique sont présents en force au salon Electronica de Munich. Une participation qui reflète le développement d'un métier mondial du royaume. L'attractivité de ce salon biennal qui se tient du 11 au 14 novembre, s'illustre à travers l'évolution permanente enregistrée aussi bien en nombre d'exposants qu'en superficie d'exposition. L'édition 2014 se tient sur une superficie de 148.000 m2 et connait la présence de 2669 exposants venant de 50 pays contre 2578 exposants en 2012. Un pavillon de 105 m2 a été réservé par Maroc Export en collaboration avec la Fédération Nationale de l'Electricité, de l'Electronique et des Energies Renouvelables (FENELEC) de manière à mettre en avant les produits marocains dans ce salon. Cet espace accueille 7 exposants marocains spécialisés dans le secteur. L'objectif de cette participation est d'initier de nouveaux partenariats et consolider la position marocaine sur le marché allemand ainsi qu'établir des partenariats avec les donneurs d'ordres et renforcer la notoriété du Maroc en tant que plateforme de production et d'exportation. L'électronique, secteur prometteur Les exportations marocaines du secteur de l'électronique en 2013 ont atteint environ 8 milliards de dirhams, marquant une progression de 12 % par rapport à 2012. Cette croissance est due principalement à l'essor attendu des métiers de l'automobile et de l'aéronautique auxquels plusieurs branches du secteur électronique sont liées. La stratégie marocaine pour le développement du secteur repose sur trois axes: des infrastructures et service «World class», un pool de ressources compétitif et des aides à la formation, ainsi qu'un cadre sectoriel incitatif. De plus, le secteur électronique au Maroc bénéficie essentiellement de la proximité immédiate avec le marché européen et sa grande capacité d'absorption. Il tire profit également d'une main d'œuvre qualifiée dans le domaine, abondante et bon marché. Ce secteur a un potentiel de croissance estimé à 2,5 milliards de dirhams de PIB additionnels et se traduirait par la création de 9.000 nouveaux emplois directs à l'horizon 2015. De ce fait, le Maroc a mis en œuvre différentes mesures incitatives, notamment en zones franches, comme la réduction de l'Impôt sur les sociétés, l'exonération de la TVA à l'import et à l'export en plus des aides financières à l'installation et à la formation.

LES ENTREPRISES MAROCAINES S'INVITENT À MUNICH

Salon International des Mines et des Carrières à Casablanca

Salon International des Mines et des Carrières à Casablanca

Casablanca -. Le salon International des Mines et des Carrières, organisé sous le thème "Approches pour un partenariat africain public-privé", se déroulera, du 3 au 6 décembre prochain au Parc des Expositions de l'Office des Changes à Casablanca, avec la participation de plus de 80 exposants marocains et étrangers. Salon International des Mines et des Carrières à Casablanca Cet événement organisé par le magazine énergie et mines, en partenariat avec le ministère de l'équipement du transport et de la logistique se veut une occasion pour mettre en valeur les opportunités du Maroc et d'ouvrir encore une fois le débat sur les passerelles possibles et les mesures les plus concrètes pour booster ce genre de partenariat, a indiqué le président du salon, Mohamed Moudarine lors d'un conférence de presse, mardi soir à Casablanca . Cette manifestation, a-t-il indiqué, ambitionne également de réunir les principaux acteurs régionaux et de s'ouvrir aussi sur d'autres continents du secteur minier afin de renforcer le rôle moteur joué par le Maroc dans ce domaine à l'échelle africaine et la grande expertise qu'il s'est vu développer en la matière. Une centaine de fournisseurs de matériel et des dernières nouveautés d'engins spécialisés dans les domaines des mines et des carrières marocains et étrangers prendront part au salon qui table sur 3000 visiteurs. Cette édition verra l'intervention de plusieurs sommités, éminents et chercheurs qui viendront partager leur savoir dans ce domaine lors de conférences et d'ateliers débat sur l'exploration et l'exploitation des mines, la nouvelle loi sur les carrières, la formation en sécurité environnementale dans le secteur minier et l'état des lieux de l'exploitation des carrières au Maroc.

Salon International des Mines et des Carrières à Casablanca

Tenue à Casablanca de la 2ème édition du" Business Forum Solutions RH"

La 2ème édition du" Business Forum Solutions RH"

Casablanca - La 2ème édition du Forum "Business Forum Solutions RH", une rencontre de référence pour les professionnels des ressources humaines, s'est ouverte mercredi à Casablanca sous le thème "le capital humain au cœur de la performance". Tenue à Casablanca de la 2ème édition du" Business Forum Solutions RH" Intervenant lors de la cérémonie d'inauguration de cet événement, organisé par la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM), le Directeur régional de l'Emploi du Grand Casablanca-Chaouia Ouardigha, Abderrahim Benrouine, a affirmé que le management social peut se définir comme étant la gestion des avantages sociaux octroyés aux salariés dans le but d'optimiser leur rendement et d'en tirer les profits concurrentiels. La politique menée par le ministère de l'Emploi et des affaires sociales est axée sur la promotion du dialogue social et de négociations collectives au sein de l'entreprise, a précisé M. Benrouine dans une déclaration à la MAP à cette occasion. "Nous assumons tous (Etat, partenaires sociaux et société civile) la responsabilité de réussir les prochaines échéances nationales, notamment les élections des délégués des salariés", a-t-il ajouté. Pour sa part, le président de la Commission emploi et affaires sociales de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Jamal Belahrach, qui intervenait à l'ouverture du forum, a fait savoir que cet événement revêt une importance pour les entreprises, dans le mesure où il leur confère une vision sur les prestations devant les accompagner dans la transformation de leurs entreprises à un moment où le capital humain est la clé du développement des entreprises. Selon M. Belahrach, les ressources humaines sont le pilier du développement scocio-économique du Royaume, d'où la nécessité d'une bonne gestion axée sur la motivation. Ce forum a pour objectif d'aider les entreprises à optimiser leur capital humain, en mettant en avant les dernières solutions développées par les experts du secteur. Plateforme B to B par excellence, Solutions RH réunit un parterre d'experts de qualité (cabinets de recrutement, agences d'intérim, établissements de formation continue, spécialistes du développement personnel, cabinets de conseil en ressources humaines, etc.) et visiteurs professionnels aux profils variés. A l'instar de l'édition précédente, le programme de cette édition est marqué par de nombreuses conférences thématiques, animées par des experts de renom qui apportent un regard nouveau sur les principales problématiques des ressources humaines. L'édition 2013 de Solutions RH a rassemblé 1.000 visiteurs et 50 experts-exposants autour de 30 conférences, 10 émissions TV et 180 Speed-Démos.

La 2ème édition du" Business Forum Solutions RH"

Le Maroc remporte deux prix au concours Intel-Science à Doha

Le Maroc remporte deux prix au concours Intel-Science à Doha

Doha - La participation des élèves marocains au concours Intel- Science dans sa 5ème version Arabe dans la capitale qatarie, a été couronnée, mardi, par deux prix dans les domaines des technologies modernes et de l'administration et des sciences sociales, alors que le Liban a remporté le Grand Prix de cette compétition. Le Maroc remporte deux prix au concours Intel-Science à Doha Les deux jeunes marocains Ahmed Amrani et Dounia Jaoui (17 ans) ont ainsi remporté le prix des technologies modernes pour leur projet, baptisé "la canne intelligente" conçue pour faciliter le déplacement des aveugles, une invention inspirée par leur activité de volontaires dans un organisme d'aveugles au Maroc. Pour leur part, Houda Beldi et Zaineb Anaamaoui (17 ans) ont remporté le prix de l'administration et des sciences sociales pour leur projet "la boite e-mail" qui renforce la sécurité de la messagerie électronique. Quant au grand prix, il est revenu à un groupe de jeunes libanais qui ont présenté un projet collectif lequel permet de préserver la fraicheur des véhicules stationnés sous la chaleur du soleil en tirant profit de l'énergie solaire. Les deuxième et troisième places du concours sont revenues, respectivement, aux groupes d'élèves saoudiens avec une étude médicale, et de tunisiens dans le domaine informatique. Dix élèves marocains, en plus de 90 autres jeunes de 11 pays avec 66 projets individuels et collectifs, ont pris part dans la capitale qatarie Doha à ce concours organisé par le département de la recherche et du développement de l'Institut qatari des sciences et du développement social, la société Intel des technologies de l'information et de la communication et le haut conseil de l'enseignement. Le concours Intel-Sciences est organisé annuellement dans le monde arabe avec la participation d'élèves de différents niveaux, des éducateurs et des spécialistes dans tous les domaines scientifiques. Il vise à promouvoir la créativité chez les jeunes qui sont appelés lors de ce concours à présenter leurs projets et innovations dans divers domaines des sciences.

Concours Intel-Science à Doha

Environnement : Un projet marocain décroche le "Green Apple Award Trophy"

Le "Green Apple Award Trophy"

Le projet d'une revue environnementale, l'"Olivier", mené par un lycée de Taourirt dans l'Oriental avec le soutien de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement (FMPE) a gagné le prestigieux prix "Green Apple Award Trophy". Ainsi, après un 1er prix décerné en 2011 pour "les jardins exotiques, un espace de découverte pédagogique au service de l'éducation environnementale", la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement a été une seconde fois récompensée, relève mardi un communiqué de la FMPE. Le projet, qui consistait en la réalisation d'un journal scolaire environnemental, l'"Olivier", entièrement réalisé par les lycéens, a été considéré comme "novateur et exemple de bonne pratique environnementale". Il a permis le développement des connaissances, une prise de conscience environnementale chez l'élève, l'utilisation des technologies de l'information ainsi que la création de liens avec le cursus scolaire, d'un réseau et des échanges, souligne le communiqué. Le projet a également eu un impact sur l'environnement local, avec l'implication de partenaires, d'associations et de la presse locale, précise la même source, qui ajoute que des articles de "L'olivier" ont été repris dans la presse locale. Et de noter que les déplacements sur le terrain ont été assurés par le Conseil municipal de la ville et de la Commune rurale de Ain Lahjar. source Selon la Fondation, des entreprises ont financé l'impression des 2 éditions, et même les parents ont soutenu les réceptions des élèves. Disponible en téléchargement internet, le journal sert de support pour véhiculer les idées des lycées en matière d'éducation au développement durable. L'"Olivier" a été mené sous la houlette de Maimoun Maïmouni, un enseignant du Lycée Zaïtoun à Taourirt, dans l'Oriental, qui encadre régulièrement les jeunes reporters pour l'environnement de son lycée, dont les travaux ont été récompensés de 2012 à 2014. "En cinq ans, j'ai appris avec mes élèves ce que j'ai raté ma vie durant. Si j'avais à regretter une chose, ce serait de ne pas avoir lancé cette expérience des années plus tôt", confie avec humilité M. Maïmouni. Et d'ajouter que "cette expérience a tellement marqué les jeunes lycéens participant au programme Jeunes Reporters pour l'environnement (JRE), que nombreux sont ceux qui déclarent vouloir suivre des études supérieures en rapport avec l'environnement".

Le "Green Apple Award Trophy"

Le Collège d'Europe offre des bourses d'études au profit d‘étudiants du Maghreb

Le Collège d'Europe offre des bourses d'études au profit d‘étudiants du Maghreb

Casablanca : Le collège d'Europe, situé à Bruge en Belgique et à Natolin en Pologne a annoncé avoir mis en offre, des bourses d'études au profit de candidats provenant du Maroc, de Tunisie et d'Algérie. PH pacteurope.eu PH pacteurope.eu En effet, le Collège d'Europe a lancé des offres de bourses d'études à des diplômés universitaires provenant des pays intégrant les programmes de la Politique Européenne de Voisinage. Les candidats retenus auront la possibilité de poursuivre des études post-universitaires au Collège d'Europe durant l'année académique 2015-2016. Selon un communiqué du Collège d'Europe, relayé par le site de l'EU Neighbourhood Info Center – ENPI, ces bourses couvriront les frais académiques ainsi que le logement, les repas et les frais de voyage. Le collège d'Europe acceptera les candidatures provenant duMaroc, de Tunisie et d'Algérie. Les mêmes possibilités sont offertes aux pays suivant : l'Arménie, l'Azerbaïdjan, laBiélorussie, l'Egypte, la Géorgie, Israël, la Jordanie, leLiban, la Libye, la Moldavie, l'Autorité palestinienne, laSyrie et l'Ukraine. PROCÉDURE DE CANDIDATURE Selon le communiqué, les candidats doivent suivre la procédure suivante : 1. Consulter le site internet du Collège afin d'obtenir l'information nécessaire concernant : 'Programmes d'études' et ‘Admission' : conditions d'admission et langues. 2. S'enregistrer et introduire leur candidature d'admission en ligne. 3. Introduire leur demande d'admission en ligne, accompagnée de tous les documents requis (cf.instructions d'admission). Les personnes intéressées doivent soumettre leur formulaire de demande avant le 31 Janvier 2015. Après sélection par les départements d'études au Collège d'Europe, les candidats présélectionnés seront invités à un entretien avec les professeurs/assistants académiques des départements d'études pour lesquels ils ont postulé. LE COLLÈGE D'EUROPE Le Collège d'Europe est un établissement d'enseignement supérieur de droit privé belge(Fondation d'utilité publique) situé à Bruges, en Belgique, et à Natolin (Varsovie) enPologne, il a été fondé en 1949, pour être un établissement d'élite spécialisé dans la formation aux matières liées aux affaires européennes. Le Collège d'Europe est considéré comme le centre de formation d'excellence des futurs fonctionnaires de l'Union européenne. Ainsi, un grand nombre de personnalités politiques,diplomates, académiques et économistes de haut rang a fait ses études au Collège d'Europe dont l'actuel Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt, le vice-Premier ministre du Royaume-Uni, Nick Clegg et l'ancien vice-président puis président (par intérim en 1999) de la Commission européenne, Manuel Marín. Les étudiants sont originaires de plus de 50 pays et sont choisis dans un concours très sélectif par une commission d'admission qui coopère avec les ministères des Affaires étrangèresdes pays européens. Plus que 70 % des étudiants bénéficient de bourses d'études complètes ou partielles, octroyées par des gouvernements ou des fondations privées. Les langues de travail du collège sont l'anglais et le français.

Bourses pour les étudiants en Europe

مغربي يتوج بـ"جائزة الالتزام بالجودة العالمية"

مغربي يتوج بـ"جائزة الالتزام بالجودة العالمية"

فاز المهندس الشاب محمد سني بالكأس الذهبية لجائزة الالتزام بالجودة العالمية، التي تنظمها منظمة خاصة تدعى "اتجاه مبادرات الأعمال"، وهي الجائزة التي وصلت إلى النسخة رقم 29. وقد تسلم المهندس المغربي الجائزة نهاية الشهر الماضي بمدينة باريس الفرنسية، بفضل ما اعتبره في بلاغ توصلت به هسبريس، "النجاح الساحق الذي حققته تصميمات السيارات التي يقوم بها".. وسرد سني في البلاغ ذاته مساره المهني الذي بدأ منذ حصوله على دبلوم المهندسين، إلى إنشاء شركته الخاصة المختصصة في المجال التكنولوجي. وتحدث سني عن أول تصميم له لسيارة SpitFire سنة 1999، وعن تصميم له سنة 2008 أخرج من خلاله تصميم سيارة مستقبلية، أهله للحصول على درع من المدرسة المحمدية للمهندسين بالمغرب، مشيراً إلى أنه أنشأ تطبيق "أوطو شار" في إطار الاتفاقية العربية المتوسطية للتبادل الحر بالأردن، فضلاً عن مشاركته في اليوم العالمي للملكية الفكرية بالدار البيضاء سنة 2011.

مغربي يتوج بـ"جائزة الالتزام بالجودة العالمية"

EFE Maroc démarre son nouveau programme Mentoring for sucess

EFE Maroc démarre son nouveau programme Mentoring for sucess

D'une durée de 12 mois, le programme vise à renforcer l'employabilité des jeunes n Il préconise également un contact régulier et permanent entre le mentor et le «mentee» sur la base d'un agenda spécifique. EFE Maroc, Mentoring Un mois après son partenariat avec la FondationRockfeller, la Fondation de l'Education pour l'Emploi (EFE) vient de lancer officiellement son programme «Mentoring for sucess». Il s'agit d'un programme d'accompagnement de jeunes diplômés en recherche d'emploi par des conseillers expérimentés (mentors) qui apporteront leur assistance et conseils à ces jeunes. Mené à travers le Club des lauréats («Réseau des anciens EFE») et en collaboration avec la Velaj Foundation et la Fondation MasterCard, le Programme de Mentorat EFE vise à développer les compétences comportementales des jeunes en milieu du travail et les encadrer par rapport à leur orientation professionnelle. D'une durée de 12 mois, le programme comprend principalement des séances de formations qui suivent une ligne directionnelle définie par EFE Maroc sur la base d'informations recueillies des candidatures des mentors et des «mentees». Les jumelages entre accompagnateurs et les candidats reposent sur les préférences et les domaines communs comme les professions, la langue et les intérêts, entre autres. Le programme préconise un contact régulier et permanent entre le mentor et le «mentee» sur la base d'un agenda spécifique. Leur relation repose sur des valeurs-clés comme la compétence, la confiance, l'assiduité, une écoute attentive et réciproque, l'autodétermination et le chalenge. Myriam Kadmiri, directrice d'EFE Maroc, précise à cet effet que «la mission d'EFE Maroc ne peut et ne doit se limiter à trouver de l'emploi aux jeunes. Ils ont plus besoin d'accompagnement pour une intégration réussie surtout lorsqu'il s'agit du premier emploi. Ils ont besoin de se sentir bien entourés et d'avoir des réponses sinon une idée sur leur plan de carrière».A ce jour, EFE Maroc a accompagné plus de 11 367 personnes Pour rappel, la Fondation marocaine de l'Education pour l'Emploi est une filiale d'Education For Employment Foundation qui est une ONG internationale à but non lucratif motivée par la forte volonté d'améliorer les opportunités d'emploi offertes aux jeunes chercheurs d'emploi dans les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.A ce jour, la fondation compte plus de 11 367 bénéficiaires au Maroc.Dans le cadre de son partenariat avec la Fondation américaine Rockfeller, près de 770 jeunes suivront une formation personnalisée qui vise à renforcer leurs compétences en 18 mois, principalement dans le domaine des technologies de l'informationn.

Mentoring for sucess

Tanger : Colloque national sur l'immigration au Maroc

Tanger : Colloque national sur l'immigration au Maroc

L'Organisation marocaine des droits humains (OMDH) et la Fondation Friedrich-Ebert ont organisé, ce samedi 8 novembre 2014 à Tanger, un colloque national sur les questions liées à l'immigration au Maroc. Des représentants des départements gouvernementaux et des associations nationales et internationales des droits de l'homme ont participé à ce colloque qui a pour objectif d'"explorer les dimensions juridiques, humanitaires, morales et des droits de l'homme liés à la question de l'immigration", selon une dépêche de la MAP. Ce colloque permet également d'enrichir "le débat sur les bases juridiques, sociales et des droits de l'Homme à la veille de la formulation d'initiatives législatives en harmonie avec les dispositions de la constitution relatives aux droits de l'Homme", ajoute la même source. A l'issue de cette rencontre, les participants concluent que "la position du Maroc, en tant que pays de transit et d'accueil, nécessite davantage d'efforts dans le cadre d'une approche participative et d'une mobilisation générale de l'ensemble des acteurs associatifs, des défenseurs des droits de l'homme et des institutions législatives pour accélérer la cadence des réalisations, tout en tenant compte les intérêts sécuritaires, socio-économiques et politiques du Maroc et ses engagements internationaux en la matière".

Tanger : Colloque national sur l'immigration au Maroc

Forum La migration au cœur des débats

Forum La migration au cœur des débats

Des témoignages et des cas d'études seront présentés, par les experts marocains résidants à l'étranger, lors de cette rencontre d'envergure internationale. L'Association Forum Béni Amir organise, le 15 novembre prochain, à Fquih Ben Salah (Club de l'ORMVAT), la 4ème édition du Forum International sur la Migration sous le thème : «Les Marocains du Monde : acteurs du développement du Pays». Des membres de la diaspora marocaine, installés en Allemagne, au Canada, au Bahrain, en Espagne, en France, aux États-Unis …, œuvrant dans divers domaines notamment, les affaires, la recherche universitaire, l'économie, l'administration, l'industrie… débattront avec leurs homologues nationaux sur des thèmes se rapportant au développement du pays en matière d'investissement, d'économie, de partenariat universitaires et d'affaires, de recherche & développement. L'objectif est d'échanger et mener des réflexions sur ces sujets, mais également d'apporter des témoignages et présenter des cas d'études. «Cette 4ème rencontre internationale consacrée cette année à l'apport de la diaspora marocaine au développement du pays, fait suite aux rencontres déjà organisées sur la migration sur des thèmes aussi importants que celui de cette année, en 2013, 2012 et 2010», soulignent les organisateurs.

Forum La migration au cœur des débats

Le haut-commissaire des Nations-Unis parle de modèle marocain pour le monde arabe

Les droits de l'homme: le Maroc un modèle pour le monde arab

Le Maroc est un modèle dans la région arabe dans le domaine des droits de l'Homme, a affirmé le Haut Commissaire aux droits de l'Homme des Nations unies, Zeid Ra'ad Al Hussein. Dans une allocution prononcée en son nom par le responsable au Bureau régional du HCDH pour le Moyen Orient, l'Afrique du Nord, l'Asie et le Pacifique, Hani Megali, le Haut Commissaire aux droits de l'Homme a souligné que le Royaume a choisi d'adhérer, depuis les années 90, dans un processus de respect des droits de l'Homme à travers un changement "d'étape par étape" au lieu de rentrer dans les conflits comme ce fut le cas dans certains pays arabes. Le Maroc, a-t-il relevé, a entamé son processus avant le déclenchement du "Printemps arabe", ajoutant que le Royaume a opté pour des changements au cours de la décennie 90 ayant donné naissance à l'Instance Equité et Réconciliation (IER) suivie de réformes au niveau de l'arsenal juridique. Il a, par ailleurs, souligné l'importance du forum, qui se tient actuellement au Maroc et qui regroupe pour la 1ère fois, des militants de droits de l'Homme dans la région arabe, pour débattre des expériences des pays arabes et des défis auxquels fait face la région, le but étant d'asseoir les bases pour la consécration de la culture du respect des droits de l'Homme et l'Etat de droit. Le Haut Commissaire aux droits de l'Homme des Nations unies a mis l'accent sur la nécessité de mettre à contribution les expériences internationales en vue de renforcer les capacités de la région dans ce domaine, faisant savoir que le forum sera marqué par la présentation des expériences et expertises de plusieurs pays en matière de droits de l'Homme. Et de préciser que l'objectif est de contribuer à l'édification d'une région arabe démocratique où les droits de l'Homme sont respectés.

Le Maroc un modèle pour le monde arab

Londres : Une Marocaine récompensée par The Daily Herald Business Ledger's

Une Marocaine récompensée par The Daily Herald Business Ledger's

Une Marocaine a été récompensée par le magazine britannique ‘‘The Daily Herald Business Ledger's'', à l'occasion des 17èmes ‘‘Influential Women in Business awards program'' qui récompense les femmes d'affaires les plus influentes de l'année. Il s'agit de Sophia Leaguedi, PDG de Ameroc export International Trade company, basée à Chicago et qui fournit les entreprises américaines tous les services pour exporter leurs produits vers tous les pays du monde.

Une Marocaine récompensée à Londres

Forum Mondial des Droits de l'Homme à Marrakech du 27 au 30 vembre

Forum Mondial des Droits de l'Homme à Marrakech du 27 au 30 vembre

Le Forum Mondial des Droits de l'Homme (FMDH), qui se tient à partir du 27 novembre à Marrakech coincidera avec le Sommet de la Francophonie qui doit avoir lieu à Dakar le 29 novembre. D'aucuns craignent que ce chevauchement des dates ait un impact négatif sur la présence de personnalités au Forum. Dans trois semaines environ, Marrakech devrait abriter le Forum Mondial des Droits de l'Homme (FMDH). Cette édition est la deuxième, après celle de Rio en décembre dernier. Les organisateurs tablent sur la présence de 5.000 personnes. La plupart d'entre elles sont invitées, notamment les personnalités de l'étranger et les ONG internationales. Les nationaux représenteraient près de 3.500 personnes, selon les dires des organisateurs. Arriveront-ils à atteindre ces chiffres? Le FMDH coincide avec le Sommet de la Francophonie qui se tient à Dakar les 29 et 30 novembre. Nombreux sont ceux à penser que ce chevauchement des dates aura forcément un impact sur la présence de personnalités au Forum, ce qui est directement lié au succès du Forum. En effet, la présence de personnalités de renommée internationale est déterminante pour faire de cet événement un succès.

Forum Mondial des Droits de l'Homme à Marrakech

Casablanca Le CRI lance les Trophées 2014

Casablanca Le CRI lance les Trophées 2014

Le Centre régional d'investissement du Grand Casablanca (CRI) organise, jusqu'au mois de décembre prochain, la première édition du «Trophée CRI du meilleur investissement» et du «Trophée CRI de la meilleure entreprise». Ce concours est ouvert à l'ensemble des entreprises et projets d'investissement opérant dans la région, de tous secteurs d'activité confondus hors immobilier résidentiel, ayant transité par ce centre d'investissement. Le but des «Trophées CRI» est de récompenser les meilleures pratiques développées par les entrepreneurs et les investisseurs du Grand Casablanca, engagées dans une démarche de promotion de l'emploi, d'innovation ou de développement durable. «Les entreprises et projets d'investissement soumis à candidature doivent être des réalisations concrètes, achevées ou suffisamment avancées, pour en évaluer la mise en œuvre», indique le CRI du Grand Casablanca. Le concours de la meilleure entreprise est ouvert aux structures créées dans la région entre début 2011 et fin de 2013. Leur chiffre d'affaires doit être supérieur ou égal à 100.000 DH. Ce trophée est destiné à primer l'engagement dans une démarche de développement technologique à travers des ressources propres ou par le biais de partenariats. Par ailleurs, le prix du meilleur investissement mettra en avant l'exemplarité des pratiques développées par les investisseurs ayant bénéficié des services du CRI du Grand Casablanca. Les investissements concernés sont ceux déposés au CRI entre le mois de janvier 2009 et décembre 2013. Ils doivent être opérationnels depuis l'année 2011. Parmi les critères d'éligibilité, chaque investissement doit être supérieur ou égal à 100 MDH et employer plus de 50 personnes. «La participation aux "Trophées CRI Édition 2014" est libre et gratuite. Pour participer, il suffit de compléter le dossier de candidature téléchargeable sur le site "casainvest.ma" et de le soumettre par voie électronique et par dépôt physique auprès du CRI au plus tard le 1er décembre 2014 à 12 h», apprend-on auprès du centre régional d'investissement du Grand Casablanca. Un jury délibérera entre le 1er et le 10 décembre 2014 pour désigner les lauréats retenus. Les prix seront décernés lors d'un dîner de gala en marge du Forum de la PME et de ses partenaires, le 12 décembre prochain. Le Centre Régional d'Investissement du Grand Casablanca organise la 1ère édition des trophées CRI Casablanca : « le trophée CRI du meilleur investissement » et « le trophée CRI de la meilleure entreprise », destinés à récompenser ses clients. Règlement Dossier de candidature - Trophée CRI de la Meilleure Entreprise Dossier de candidature - Trophée CRI du Meilleur Investissement Les missions du CRI Le Centre régional d'investissement a pour principales missions la simplification des procédures, la proximité et l'unicité de l'interlocuteur, ainsi que le développement et la promotion de l'Investissement dans la région du Grand Casablanca. Le CRI accueille les nouveaux investisseurs, leur fournit toutes les informations utiles pour l'investissement dans la région et traite leurs demandes d'autorisations et l'ensemble des actes administratifs nécessaires à la réalisation des projets. Il est également chargé d'étudier les projets de conventions à conclure avec l'État. Il fournit une assistance permanente aux investisseurs afin de les aider à développer leurs entreprises ou en cas de difficultés les renseigne sur le dispositif national de mise à niveau et les différentes lignes de financement disponibles. Dans le cadre de ses prérogatives, et en concertation avec les universités et les différents acteurs et opérateurs économiques, le Centre régional d'investissement est impliqué dans l'élaboration d'une «vision stratégique» visant le développement économique et social de la région du Grand Casablanca. Il est également appelé à proposer des actions concrètes pour améliorer l'attractivité de la région. Face aux futures échéances de mondialisation et de globalisation, le Centre est, en outre, chargé de mener une réflexion sur les restructurations nécessaires, les nouvelles filières porteuses et les niches d'investissement et veiller à la diffusion et à la communication des opportunités d'investissement de la région du Grand Casablanca, à l'échelle nationale et internationale.

Casablanca Le CRI lance les Trophées 2014

Startup weekend Les femmes entrepreneurs à l'honneur

Startup weekend Les femmes entrepreneurs à l'honneur

Startup weekend Les femmes entrepreneurs à l'honneur La tournée Startup Weekend Maroc 2014 revient pour une 7e escale à la métropole, avec un programme spécial. Cette année Startup Weekend Casablanca 2014 célébrera la femme. Ainsi, Startup Maroc, en partenariat avec le programme «Min Ajliki» de l'APEFE Wallonie Bruxelles (l'Association pour la promotion de l'éducation et de la formation à l'étranger), et le programme «Jeunes au travail» de l'OIT (Organisation internationale du travail), organise «Startup Weekend Casablanca Women». Startup-weekend.jpg Cette édition, qui se déroulera au Technopark du 14 au 16 novembre, est dédiée aux jeunes femmes entrepreneurs. Durant trois jours, Startup Weekend Casablanca Women réunira des jeunes et des moins jeunes, s'intéressant à l'innovation et à la création de Startups, mais aussi des porteurs de projets, des professionnels et de potentiels investisseurs, qui se réuniront tous afin de partager leurs expériences et leurs idées sur l'innovation. Pour cette édition spéciale, les porteurs de projet devront être obligatoirement des femmes. Ces dames auront ainsi 54 heures pour créer des startups viables et collaborer avec des individus ayant les mêmes aspirations, mais à l'extérieur de leurs cercles habituels, tout en étant coachées par des experts et des entrepreneurs reconnus. Au premier jour, les porteuses de projets devront présenter leur idée à l'assemblée (public, mentors et jury) en 60 secondes. Les startups les plus convaincantes constitueront ensuite les équipes qui les accompagneront dans cette aventure. L'objectif est de rassembler des équipes pluridisciplinaires de volontaires autour de leur concept. Durant le deuxième jour, les dream-teams constituées travailleront d'arrache-pied pour concrétiser leur business model. Parallèlement, pour les conseiller et les guider, une équipe de coachs passionnés d'innovation sera présente sur place. Aussi, des experts en communication, marketing, finance et web vont les aider à se poser les bonnes questions. Lors du dernier jour, les équipes présenteront leur projet au jury pour tenter de remporter le titre de meilleur projet du weekend. «Pour que les participants cherchent des avis sur une idée, un co-fondateur, des compétences particulières ou une équipe entière pour les aider à réaliser leur projet, les Startup Weekends leur offrent l'environnement parfait pour tester leurs idées et faire leurs premiers pas dans le lancement de leur propre projet», souligne Startup Maroc. Startup Maroc en bref Depuis que l'association Startup Maroc a importé le concept Startup Weekend des Etats-Unis en 2011, 14 éditions ont été organisées dans 8 villes (Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech, Agadir, Khouribga, Safi et Youssoufia), totalisant 2.000 participants, 700 idées énoncées, 180 Startups formées et plus de 80 mentors entrepreneurs et experts mobilisés. Créée en 2011, l'association Startup Maroc vise la promotion du partage du savoir et de l'innovation et la création d'une communauté d'entrepreneurs nouvelle génération connectés aux acteurs de l'écosystème entrepreneurial au Maroc et également à l'international.

Startup weekend Les femmes entrepreneurs à l'honneur

«Conférence et Prix mondiaux des OPC» Le Maroc désigné pays hôte de la 11e édition

«Conférence et Prix mondiaux des OPC» Le Maroc désigné pays hôte de la 11e édition

La «Conférence et Prix mondiaux des OPC» est un événement international organisé tous les deux ans par un Organisme de Promotion du Commerce, en collaboration avec le Centre du Commerce International (CCI) de Genève en tant qu'organisme de coopération technique conjoint de la CNUCED et de l'OMC pour les aspects du développement du commerce qui touchent les entreprises. Il s'agit d'un forum de réflexion, de propositions et d'échange des bonnes pratiques dans le domaine de la promotion des exportations. Il représente aussi une occasion pour la création et la consolidation des réseaux au niveau international, régional et bilatéral. Les Prix décernés reconnaissent et honorent l'excellence dans les services d'appui au commerce. Mohammed Abbou, Ministre Délégué auprès du Ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur, avait donné ses directives à Maroc Export pour défendre l'organisation au Maroc de la 11e édition de la Conférence des Organismes de Promotion du Commerce et Prix mondiaux, en 2016. Mission qu'ils ont réussie avec brio. L'organisation de cette Conférence d'envergure internationale constitue une opportunité pour présenter les atouts du Maroc et sa dynamique de développement économique ainsi que ses qualités de pays stable, ouvert et prospère qui offre plusieurs opportunités commerciales et d'investissements. La 10e édition a été tenue cette année, du 03 au 05 novembre courant, à Dubaï, qui a su aisément attirer plus de 400 participants de 70 pays et organismes internationaux. Cette conférence a été l'occasion de discuter des moyens d'optimiser la valeur ajoutée pour les entreprises et de contribuer au développement social et économique des pays. Aussi, de nombreuses thématiques liées aux exportations des services, au branding des pays, à l'augmentation de la contribution des PME dans la chaine globale des valeurs ont été abordées lors de cette édition.

«Conférence et Prix mondiaux des OPC»

Nos réseaux de compétences

google map api v3 test 10

Demandeurs de compétences Demandeurs de compétences

Derniers inscrits Derniers inscrits

Affichage de 3 résultat(s).
76 CVs dans la CVthèque
978 Compétences marocaines inscrites